ROAD TRIP USA - JOUR 10
DURANGO-SILVERTON NARROW GAUGE RAILROAD

08/06/2016

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"

Deuxième journée sans voiture ni randonnée au programme, 3 jours après avoir fait une balade en rafting, aujourd’hui ce sera balade en train, à bord du Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad ! C’est un vieux train à vapeur qui relie la ville de Durango à celle de Silverton, située en plein milieu des montagnes.

On arrive à la gare environ 1h avant le départ, le train est déjà prêt à partir, ça fait vraiment "le petit train du Colorado", mais en vrai ! De la musique symphonique de western résonne sur le quai, les machinistes en salopettes s’affairent un peu partout, les stewarts sont en costume à l’ancienne, l’ambiance est vraiment sympa, on se croirait vraiment au milieu d’un décor de parc d’attractions ! On en viendrait presque à se demander si on va descendre à Fantasyland ou Adventureland tellement on a l’impression d’être à Disneyland, sauf qu’ici, tout est bien réel !

En attendant le départ, on en profite pour visiter le musée situé juste à côté. Il contient un peu de tout : des vieilles locomotives authentiques, des véhicules anciens, des grandes maquettes de trains électriques, des figurines de soldats ou encore des animaux empaillés.

9h30, le train se met en marche, à grands coups de sifflets, et quitte la gare lentement. Les gens restés à quai nous font signe, de même que plusieurs personnes dans la ville, un peu comme si le départ du train était un événement hors du commun ! Dommage que tout le monde ne soit pas en costume d’époque et que le train doive traverser la ville et ses attributs "modernes" (routes, voitures, bâtiments), car sinon on pourrait croire qu’on est revenu 100 ans en arrière !

Je pensais que le train allait accélérer un peu après être sorti de la ville mais pas du tout ! Il continuera au même rythme jusqu’au terminus, soit à peu près une vitesse de 20km/h ! Je comprends mieux pourquoi il faut pas moins de 3h30 pour relier Silverton, qui ne se trouve pourtant qu’à 45 miles de là (72km). Le prix de la première anecdote rigolote du jour est attribué à une femme assise près de nous, que l’on a entendu se plaindre parce qu’il n’y avait pas de wifi dans le train ! Non mais sans blague !!

On avait réservé dans les wagons ouverts, dans lesquels on a probablement une bien meilleure vue que dans ceux fermés. La première heure de trajet n’est pas super intéressante étant donné qu’on est en fond de vallée et que celle-ci est relativement large.

C'est seulement lorsque l’on rentre vraiment dans les montagnes que le paysage devient beaucoup plus impressionnant. Le changement se fait d’ailleurs de manière assez brutale ! Le train passe dans une sorte de canyon minuscule creusé dans la roche, c’est vraiment très étroit car on n’a même pas besoin de tendre le bras dehors pour toucher les rochers ! Ca a vraiment été taillé au centimètre près !

Juste après ça, on arrive au passage le plus vertigineux du trajet, celui qu’on voit en premier lorsque fait une recherche dans Google : on surplombe la rivière de plusieurs dizaines de mètres, vraiment à flanc de falaise, c’est assezspectaculaire ! Il faut être du côté droit pour en profiter, ce qui était notre cas. Ceux qui étaient du côté gauche en profiteront au retour, étant donné que les places attribuées lors de la réservation sont les mêmes au retour, mais que le train fait demi-tour à Silverton. Cela dit je crois qu’il vaut vraiment mieux être à droite à l’aller, la vue est mieux dans ce sens-là (au moins pour ce passage).

Dans la suite du parcours, et jusqu’au terminus, le train suit la vallée en longeant constamment la rivière, d’un côté ou de l’autre. Plus qu’une rivière, c’est un vrai torrent de montagne, très tumultueux. Le matin-même lorsque l’on était encore aux abords de la ville, je me disais que ça avait l’air sympa pour faire du rafting, mais en voyant énormes rapides dans la partie montagneuse, je me dis que ce n’est sans doute pas possible, ce serait beaucoup trop extrême je pense, du moins à cette époque de l’année, encore assez proche de la fonte des neiges.

Outre la rivière, le paysage est joli, mais pas spécialement dépaysant pour peu qu’on connaisse un peu les Alpes. Il manque juste un truc : des animaux qui font coucou le long du parcours, genre des castors ou des ours ! A défaut de vrais animaux ils auraient au moins pu installer des animatronics ! Et à défaut d’animatronics, il y a tout de même un wagon-bar dans lequel on ira prendre 2 bières spéciales (étonnamment pas encore trop chères) durant les passages où on était du "mauvais" côté par rapport à la rivière.

Au fur et à mesure qu’on avance, le ciel se couvre de plus en plus, et malgré le fait que le train ne roule pas très vite, il commence même à faire un peu froid. On a vraiment bien fait de prendre un gros pull ! Mine de rien après vérification, le train grimpe pas moins de 800m sur l’ensemble du trajet, mais on ne s’en rend pas spécialement compte, et Silverton se trouve à plus de 2800m d’altitude ! Pas étonnant qu’il ne fasse pas super chaud !

Après 3h30 de trajet, nous voilà enfin à Silverton ! Le train s’arrête vraiment à l’entrée de la ville, les rails ne vont pas plus loin. Les touristes débarquent en masse, on a environ 2h de temps libre avant de repartir dans l’autre sens. La ville n’est vraiment pas très grande, et elle est complètement perdue au milieu des montagnes. Il n’y a qu’une seule rue avec du tarmac, les autres ne sont que des pistes de terre et de cailloux.

La rue principale est assez sympa, avec plusieurs façades très colorées, qui font un peu penser au quartier de Haight-Asbury à San Francisco. Il y a pleins de petites boutiques et de restos, on voit quand même que c’est très touristique. Par contre le reste de la ville n’est pas folichon. Je ne dirais pas que ça fait "ville fantôme", mais ce n’est quand même pas le grand luxe ! Ceci dit, c’est à voir car assez pittoresque quand même.

Après avoir mangé une pizza dans un resto et avoir fait un petit tour dans le centre, il est déjà temps de repartir. Entre-temps, le train a fait un demi-tour complet, ce qui intrigue un peu ma curiosité, sachant qu’il se trouvait en plein cul-de-sac. Le chef de gare aura vite fait de m’expliquer l’astuce en me montrant un plan (à mon avis je ne dois pas être le seul à lui avoir déjà posé la question) : le train recule en marche arrière jusqu’à un aiguillage en T situé un peu plus loin, à partir duquel il peut se remettre en marche avant pour repartir vers Durango.

Et c’est reparti pour 3h30 dans l’autre sens ! Les places sont donc les mêmes qu’à l’aller, mais le train ayant fait demi-tour, on peut donc profiter de la vue de l’autre côté. Celle-ci est néanmoins moins intéressante qu’à l’aller, il y a plus de sections où on est du mauvais côté par rapport à la rivière. Le trajet paraît un peu plus morose aussi, d'autant plus qu'il pleuvra une bonne partie du temps.

La dernière heure paraît vraiment longue une fois que l’on quitte le canyon. Par contre en arrivant à Durango, on constate que pleins de gens font encore signe au passage du train ! Certaines voitures klaxonnent même, et plusieurs personnes sortent sur leur balcon exprès juste pour faire signe, parfois même avec le petit chien qui fait coucou aussi ! C’est convivial mais un peu bizarre, encore une fois c’est un peu comme si on était un siècle en arrière que l’arrivée du train dans la ville était quelque chose d’exceptionnel !

Et après la femme qui râlait de ne pas avoir de wifi dans le train, voilà la deuxième anecdote rigolote de la journée : au moment de sortir du train, voilà qu’une fille commence à hurler sans raison juste devant nous ! Bon, elle était visiblement handicapée et faisait comme une crise d’hystérie, mais toujours est-il que ça surprend, d’autant plus qu’elle avait une voix vraiment stridente, qui faisait bien mal aux oreilles. Bon ok en soi c’est pas vraiment drôle, mais ça nous a fait beaucoup rire après-coup !

Bref, une petite journée bien sympa au final, qui change un peu par rapport au reste du voyage, mais le retour était quand même assez long. Si c’était à refaire je pense que je ne ferais que l’aller en train, et retour à Durango en bus (apparemment c’est possible).

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"