ROAD TRIP USA - JOUR 3
ZION NATIONAL PARK

01/06/2016

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"

Malgré le décalage horaire et le fait qu’on n’avait pas eu beaucoup d’heures de sommeil la nuit précédente, j’ai très mal dormi, et la nuit m’a paru très longue. Pourtant j'étais crevé la veille au soir mais impossible de trouver le sommeil profond, je me suis réveillé plusieurs fois. Et pour couronner le tout, pendant les brèves périodes de sommeil, j’ai fait un rêve "boulot" : je n’arrivais pas à migrer le client "Flamingo" dans la base de données, et je disais à mon collègue qu’il fallait mettre à jour un switch et relancer le batch (ne cherchez pas à comprendre !). Et puis je me faisais la réflexion que je m’en foutais après tout, car j’étais en vacances ! Oui mais ma conscience professionnelle me disait qu’il fallait quand même trouver une solution... Bref, le genre de rêve où je me prend la tête inconsciemment pour rien, ça m’arrive de temps en temps et j’ai horreur de ça !

On fait rapidement le check-out avant de prendre un taxi vers le Car Rental Center situé près de l’aéroport. Rien à voir avec la petite agence de quartier dans laquelle on avait loué la voiture à San Francisco l’année d’avant, ici c’est un gigantesque hall dans lequel toutes les agences de location sont réunies. Aucune file au stand Avis, chez qui on avait fait la réservation, on règle les formalités en quelques minutes seulement. Comme l’année d’avant, on prend la "roadside assistance" en plus des assurances les plus importantes, mais on refuse le reste des propositions. Mais voilà que l’employée veut nous faire payer les frais de drop-off en plus (300$ !!), alors que ceux-ci étaient censés être inclus dans le montant de la réservation qu’on avait déjà payé. Il est vrai que ça n’apparaissait pas clairement sur la confirmation de réservation qu’on avait reçu, sans compter que celle-ci était entièrement en français, vu qu’on avait réservé sur le site .fr (c’est pas très malin de leur part). Je n’ai pas dû protester beaucoup cela dit, et finalement on n’a rien dû payer.

L’employée nous indique l’emplacement où se trouve la voiture dans le parking. C’est bien le modèle qu’on avait réservé, à savoir une Ford Escape, un petit SUV. La voiture a l’air relativement neuve, très confortable, pas de dégâts à signaler. Je fais rapidement le tour des différents boutons et leviers, notamment le frein à main, pour éviter d’avoir la même blague que l’année d’avant ! Pas de risque à ce niveau-là cette fois, car il est semblable à ceux qu’on trouve chez nous !

Tout est ok, à nous la route ! Première étape de 3h jusque Springdale. Rien à signaler si ce n’est qu’on a perdu environ 3/4h dans des bouchons à cause de travaux. Et bizarrement, c’était pratiquement au même endroit où on avait déjà eu des bouchons l’année d’avant (à quelques kilomètres près).

Contrairement à 2015, c’est sous un soleil radieux qu’on arrive à l’entrée de Zion National Park. Le parking du Visitor Center est complet, on se gare donc comme on peut le long de la route, un peu avant l'entrée du parc, comme tout le monde.

On se dirige sans traîner vers le magasin Zion Outfitter, situé juste à côté du Visitor Center, qui propose du matériel de location spécial pour les Narrows, à savoir des chaussettes et chaussures imperméables, et des grands bâtons de marche. On fait l’impasse sur le pantalon imperméable, car vu la chaleur, ça ne devrait pas être un problème de se mouiller, même si l’eau est froide.

Après avoir acheté notre pass America The Beautiful (le précieux sésame du voyage !), on se dirige vers la navette qui doit nous emmener au début du trail. Celle-ci est toujours aussi lente, il faut 45’ pour rejoindre Temple of Sinawa, le dernier arrêt de la vallée, mais au moins ça laisse le temps d’apprécier le magnifique paysage tout autour ! Les falaises d’Angels Landing sont toujours aussi impressionnantes, ça nous rappelle de très bons souvenirs ! Et vu la chaleur ambiante, on se dit qu’au final, c’était peut-être pas plus mal d’avoir fait ce trail par un temps gris et frais l’année d’avant.

Arrivés à destination, on entame le Riverside Walk, un petit chemin plat qui longe la rivière. Les énormes falaises oranges qui nous entourent, mélangées à la verdure du fond de la vallée, offrent un paysage grandiose ! Rien à faire, mais j’adore ce canyon !! C’était un de mes coups de coeur de 2015, ça le restera encore probablement cette fois-ci ! D’autant plus qu’avec un grand ciel bleu et du soleil, c’est encore 1000x mieux !

Après quelques minutes de marche, on arrive au début des Narrows, où il y a pas mal de monde. A partir de là, il faut obligatoirement se mouiller pour continuer. A certains endroits, on a tout de même de l’eau jusqu’à la taille, mais heureusement la température de l’eau est plutôt agréable, beaucoup moins froide que ce à quoi je m’attendais, on pourrait s’y baigner sans problème.

Le courant est assez fort par moments, et étant donné qu’on ne voit pas toujours le fond de la rivière et que celui-ci est assez irrégulier (ce ne sont que des cailloux, pas très gros heureusement), le bâton est vraiment très utile, voire même nécessaire pour garder l’équilibre. D’autant plus que je dois faire super attention avec mon appareil photo dans une main, et le bâton dans l’autre ! J’aurais évidemment pu ranger mon appareil dans mon sac à dos et le sortir juste quand il fallait, mais on aurait perdu beaucoup de temps et ça m’aurait vite énervé, étant donné que c’est encore le genre d’endroit où je ne peux pas m’empêcher de prendre des photos tous les 100m, l’angle de vue étant chaque fois différent du précédent !

Le paysage est vraiment grandiose, on est entourés par des falaises de 300m de haut, on se sent vraiment tout petit ! A cette heure de la journée, la quasi-totalité du trail se fait à l’ombre, et ça me convient très bien, il fait bien assez chaud comme ça !

Après un peu plus d’1h30 marche, on décide de rebrousser chemin, étant donné qu’il fallait encore revenir au point de départ et reprendre la navette pour aller reporter le matériel avant que ça ne ferme. Après vérification sur Google Earth, on a dû parcourir à peu près 2km (à partir du début des Narrows, un peu plus si on compte Riverside Walk), et on a fait demi-tour un peu avant la première intersection dans le canyon. Le retour sera un peu plus rapide, étant donné qu’on marche dans le sens du courant, ça aide pas mal. C’est en tout cas une superbe balade, et je pense que la prochaine fois (car je compte bien y retourner un jour !), je m’arrangerai pour y aller dès le matin histoire de pouvoir en profiter encore plus longtemps !

On revient sur la terre ferme via le Riverside Walk. Le soleil est encore assez haut dans le ciel, mais du fait qu’il ait tourné par rapport au début d’après-midi, la lumière est assez différente, et les falaises oranges sont encore plus éclatantes, on dirait presque qu’elles sont lumineuses ! Au risque de me répéter, ce canyon est vraiment magnifique !!

De retour à la voiture, on constate qu’on s’est pris un avertissement pour mauvais stationnement, pourtant on n’était pas spécialement plus mal garé que beaucoup d’autres. Et au lieu de glisser un petit papier sous les essuie-glace, ils ont collé un sticker sur la vitre de la portière, le genre de sticker impossible à enlever sans dissolvant. Super...

On se rend à notre hôtel, le Bumbleberry Inn, en plein centre de Springdale. C’est un motel comme un autre, mais la chambre est tout de même très spacieuse. Notre estomac crie famine, on se dirige donc rapidement vers le Wildcat Willies, situé juste à côté, où on avait déjà été l’année d’avant, et on avait un très bon souvenir (pour ma part, c’était un des meilleurs restos du trip de 2015). D’autant plus qu’il y avait 10% de réduction pour clients de l'hôtel où on était. On se prend tous les 2 une pizza, elles sont toujours aussi grosses que l’année d’avant !

> Introduction et carte du voyage
> Jour 1 - Départ + Las vegas
> Jour 2 - Las Vegas
> Jour 3 - Zion National Park
> Jour 4 - Kodachrome Basin + Calf Creek Falls + Scenic Drive 12
> Jour 5 - Canyonlands National Park - Islands in the Sky + Corona Arch
> Jour 6 - Arches National Park
> Jour 7 - Rafting sur le Colorado + Dead Horse Point State Park
> Jour 8 - Canyonlands National Park - The Needles
> Jour 9 - Mesa Verde National Park
> Jour 10 - Durango-Silverton Narrow Gauge Railroad
> Jour 11 - Colorado National Monument
> Jour 12 - Route vers Jackson
> Jour 13 - Yellowstone National Park - secteur Old Faithful
> Jour 14 - Yellowstone National Park - secteur Norris
> Jour 15 - Yellowstone National Park - secteur Canyon
> Jour 16 - Yellowstone National Park - secteur Mammoth + Mt Washburn
> Les tops et les flops + best-of en photos
> Photos "people"