ROAD TRIP USA - JOUR 10
ZION NATIONAL PARK

23/05/2015

> Itinéraire & infos générales
> Jour 1 - Départ + San Francisco
> Jour 2 - San Francisco
> Jour 3 - San Francisco
> Jour 4 - Yosemite National Park
> Jour 5 - Yosemite National Park
> Jour 6 - Bodie + Mono Lake + Death Valley
> Jour 7 - Death Valley + Las Vegas
> Jour 8 - Las Vegas
> Jour 9 - Valley of Fire
> Jour 10 - Zion National Park
> Jour 11 - Bryce Canyon
> Jour 12 - Antelope Canyon + Horseshoe Bend + Monument Valley
> Jour 13 - Monument Valley + Grand Canyon
> Jour 14 - Route 66
> Jour 15 - Universal Studios Hollywood
> Jour 16 - Los Angeles
> Trip report avec photos "people"

Il a plu toute la nuit, et ça n’a pas l’air de vouloir s’arrêter lorsqu’on se réveille, sans compter que la couverture nuageuse est très basse, les hautes falaises rouges qui nous entourent disparaissent totalement dans les nuages, à mi-hauteur. On est dépité, car notre petite expédition tant attendue à Angel's Landing paraît assez compromise. Personnellement c’était LA balade que j’avais le plus envie de faire sur l’entièreté du voyage...

Une fois n’est pas coutume, mais le petit-déjeuner était compris dans le prix de la chambre ! C’était le seul hôtel où ce sera le cas sur tout le voyage en fait (Quality Inn & Suites Montclair). Il y avait du choix, et c’était très correct, le seul ennui est que… je n’avais pas faim ! Je n’avais pas encore totalement digéré l’énorme pizza de la veille au soir !

On passe faire le check-out à la réception, et au vu de la météo, Justin ne sait pas trop quoi nous conseiller pour passer la journée en remplacement de Angel's Landing Trail, si ce n’est d’aller se renseigner au Visitor Center. Lorsqu’on y arrive quelques minutes plus tard, on constate qu’on n’est pas les seuls, il y a en effet beaucoup de monde, malgré le mauvais temps. Un des rangers nous déconseille de s’aventurer sur la dernière portion du trail (la plus intéressante, sur la crête), et nous dit qu’à la place, on peut bifurquer juste avant cette section, vers la West Rim, d’où on aura aussi de très belles vues sur la vallée.

Les voitures étant interdites dans la vallée, on prend la navette en bus qui dessert les différents points de départ des randonnées. J’avais lu qu’il fallait environ 40 minutes entre le Visitor Center et le dernier arrêt, ce qui me semblait un peu excessif compte tenu de la faible distance. Au final, c’est sans doute juste, car le bus roule vraiment très lentement ! Après une première halte au magasin du Zion Lodge pour se ravitailler, on descend à l’arrêt "The Grotto", qui marque le début du trail. On est ravis de pouvoir ressortir notre expression culte "timing parfait", qu’on avait mis un peu entre parenthèses les 2 derniers jours, car la pluie s’est arrêtée juste quand on commençait la randonnée ! Mieux, les nuages ont l’air de remonter, et le ciel semble s’éclaircir un peu, voilà qui est encourageant !

Le tout début du trail longe la rivière, ensuite ça commence à monter légèrement. On se trouve encore dans le bas de la vallée, mais le paysage est déjà sublime. Le contraste entre les hautes falaises rouges et noires et le fond du canyon très verdoyant est vraiment superbe !

Le début du trail est assez facile, et je me fais la réflexion que c’est beaucoup moins pentu que le Mist Trail au Yosemite. A peine avais-je dis ça que le chemin se met subitement à grimper beaucoup plus sévèrement ! La balade devient plus éprouvante, mais cette première section assez pentue n’est pas si longue que ça. Et puis le chemin est asphalté, ce qui enlève une difficulté.

On croise énormément de monde, et notamment un américain qui parlait français, et qui nous a dit qu’on ne devrait pas avoir de problème pour atteindre le sommet de la crête, vu que la pluie s’était arrêtée. Il nous a vraiment conseillé d’aller jusqu’au bout, ce qui nous re-donne une bonne dose de motivation ! Entre-temps on continue à prendre de la hauteur, et la vue devient de plus en plus impressionnante !

On arrive dans le "Refrigerator Canyon", un canyon assez étroit qui doit probablement très bien porter son nom lorsqu’il fait très chaud, mais c’était loin d’être le cas ici, on supportait très bien le manteau ! Le chemin devient plat pendant quelques centaines de mètres ce qui permet de souffler un peu, avant d’attaquer les "Walter Wiggles", une succession de 21 lacets très pentus et très serrés, où l’on grimpe de plusieurs dizaines de mètres sur une distance très courte.

Après 1h15 de marche, on atteint "Scout Lookout", qui marque la fin de la section asphaltée du trail. Jusque-là il n’y aura eu en fait que 2 sections où la pente est assez éprouvante, mais ce n’est finalement pas très long. Depuis ce point, la vue est déjà énorme ! On se trouve juste au-dessus d’une falaise qui tombe à pic vers le fond du canyon 300m plus bas !

Au vu de la météo au matin, et comme les rangers déconseillaient d’aller jusqu’au sommet, on s’attendait à ce qu’il n’y ait pas grand monde... ben c’est raté ! La foule est présente en masse, et il y a même comme un "embouteillage" sur le début de la section avec les chaînes. On décide donc d’attendre que ça se dégage un peu avant de continuer.

Les écureuils sont présents en nombre aussi, toujours à l’affût de restes de nourriture abandonnée par les touristes, certains sont d’ailleurs assez dodus. Et ils n’hésitent pas à se faufiler partout, on en a même vu un qui essayait de rentrer dans un paquet de chips, alors que les gens se trouvaient juste à côté !

Après quelques minutes de pause, Cédric, Julien et moi-même entamons l’ascension de la crête. Anso nous suivra seulement sur le tout début, et Lucie préfère rester à Scout Lookout, étant sujette au vertige. Et c’était effectivement la meilleure chose à faire, car il est vrai que c’est assez impressionnant. Il y a d’ailleurs un panneau un peu morbide qui rappelle qu’il y a eu pas moins de 6 morts sur les 10 dernières années. Il n’y a pas de chemin à proprement parler, on avance sur les rochers, avec pour seule sécurité une chaîne placée tout le long du parcours. Et sur certaines parties, elle est bien utile !

Le début du parcours est assez compliqué. Ce n’est pas le parcours en lui-même qui est difficile, mais plus le fait qu’il y a vraiment beaucoup de monde, ce n’est pas toujours évident pour se croiser. Après une première petite côte, on arrive sur une section un peu plus "plate", mais beaucoup plus étroite, avec notamment un court passage qui ne fait que 1m de large, avec 300m de vide de chaque côté ! C’est du moins ce qu’on peut lire sur la majorité des sites qui décrivent la balade, mais ce n’est qu’à moitié vrai. Le rocher sur lequel on marche ne fait effectivement pas plus d’1m de large, mais la falaise ne tombe pas à pic pour autant des 2 côtés. En tapant "Angels Landing Trail" dans Youtube, c’est un passage qu’on peut voir dans la plupart des vidéos, mais c’est souvent filmé avec des GoPro, dont l’objectif ultra grand-angle à fortement tendance à déformer le relief. Au final j’ai trouvé ça beaucoup moins impressionnant que sur les vidéos en fait.

L’ascension finale est très pentue, et ressemble un peu à de l’escalade. La chaîne est parfois indispensable pour se tirer avec les bras. C’est assez physique, mais pas très long, et il n’y a rien d’insurmontable même pour nous qui ne faisons jamais de sport !

Après une petite heure d’ascension, nous voilà enfin au sommet ! Le panorama est époustouflant, on a une vue à 360° sur le canyon, avec 450m de vide tout autour de nous, mis à part la crête d’où on vient ! On restera 20 bonnes minutes sur place histoire d’en profiter ! C’était vraiment le point de vue qui me faisait le plus envie lors de la préparation du voyage, je ne suis pas déçu !

La descente est un peu plus "casse-gueule", car on voit forcément beaucoup plus la pente et le vide, mais aussi car le sol est couvert d’une fine couche de sable encore légèrement humide, ce qui rend les rochers un peu glissants. Par endroits on est limite obligé de se mettre sur ses fesses pour avancer. La descente est sans doute un peu plus dangereuse que la montée, mais en y allant calmement et en faisant bien attention là où on met les pieds, il n’y a aucun souci.

On a perdu de nombreuses minutes à devoir laisser passer les gens dans l’autre sens, et particulièrement sur la fin juste avant d’atteindre Scout Lookout, où il y avait encore un bel embouteillage dans les 2 sens.

De retour à Scout Lookout, je ne peux m'empêcher de reprendre quelques photos avant de redescendre pour de bon !

Après quelques minutes, il est temps de dire au revoir à cette vue magnifique ! Et c’est reparti pour un tour de "Walter Wiggles", dont on se rend beaucoup mieux compte de la pente vu d'en haut plutôt que vu d'en-bas !

Les genoux en prennent un coup dans la dernière partie de la descente, il vaut mieux ne pas aller trop vite ! On profite une dernière fois de la vue sur le canyon en ayant un peu de hauteur. Et je me félicite une fois de plus d’avoir pris mon grand-angle, il fallait bien ça !

Après environ 5h de marche en y allant à notre aise, nous re-voilà au point de départ, avec le sentiment très fort de "on l’a fait !". Non pas qu’on doutait de nous, mais vu les conditions météo du matin, c’était pas gagné !

De retour au parking du Visitor Center, on s’ouvre une bouteille de bière qu’on avait achetée quelques jours plus tôt au Yosemite. Et pour une fois, j’étais content de devoir passer mon tour étant donné que je conduisais, car c’était une bière... au piment !!! On n’avait pas trop fait attention en l’achetant à vrai dire, on était en mode "on ne connait pas, on prend". Nos têtes devaient en dire long au moment où on a découvert le contenu, car c’est pas très bon, voire même pas bon du tout ! Ca pique, et ça ne sent même pas la bière, juste le piment !

On reprend la route en direction de Bryce Canyon. Il se met à bien pleuvoir au moment où on monte dans la voiture, pour la deuxième fois de la journée, on peut se réjouir de notre "timing parfait" !

Même si on est bien à l’abri dans la voiture, on regrette un peu que la pluie gâche le paysage, car celui-ci reste toujours très joli le long de la Scenic Drive 9 qui part vers l’est. Quelques dizaines de kilomètres plus loin, la Scenic Drive 12 est elle aussi superbe ! On commence à apercevoir des "hoodoos", signe que Bryce Canyon n’est plus très loin, et la route passe sous 2 arches naturelles. Et tout ça sous un très beau coucher de soleil !

On arrive à Bryce Canyon City, une petite ville artificielle composée exclusivement d’hôtels, motels, restaurants, et magasins, le tout "cimenté" par de grands parkings (ils ne lésinent pas sur le tarmac par ici !). On avait réservé deux chambres au Bryce View Lodge, un motel bon marché tout à fait quelconque, dont la femme à l’accueil était aussi "froide" que la température extérieure ! Pas plus de 4° degrés, c’est là qu’on se rend compte qu’on est assez haut en altitude mine de rien (plus de 2300m).

On se rendra ensuite au Foster, un steakhouse à l’américaine se trouvant un peu en amont de la ville, qu’on avait repéré en venant. Notre serveuse était très sympa, les plats très corrects, et il y avait une énorme tête de cerf accrochée au mur, tellement grande que je me demandais si c’était un vrai ou pas !

En rentrant dans nos chambres, on mettra enfin un terme au suspense qui nous tracassait depuis quelques jours : que chante Virginie Marine, la vendeuse de tickets de la Coit Tower à San Francisco (alias "la nouvelle voix de la chanson française", selon son site officiel) ? Youtube nous donnera bien vite la réponse, et c’est là qu’on se réjouit de ne pas avoir acheté le cd, même pour rire ! Mon dieu que c’est niais ! Je ne peux m'empêcher de vous en faire profiter !

> Itinéraire & infos générales
> Jour 1 - Départ + San Francisco
> Jour 2 - San Francisco
> Jour 3 - San Francisco
> Jour 4 - Yosemite National Park
> Jour 5 - Yosemite National Park
> Jour 6 - Bodie + Mono Lake + Death Valley
> Jour 7 - Death Valley + Las Vegas
> Jour 8 - Las Vegas
> Jour 9 - Valley of Fire
> Jour 10 - Zion National Park
> Jour 11 - Bryce Canyon
> Jour 12 - Antelope Canyon + Horseshoe Bend + Monument Valley
> Jour 13 - Monument Valley + Grand Canyon
> Jour 14 - Route 66
> Jour 15 - Universal Studios Hollywood
> Jour 16 - Los Angeles
> Trip report avec photos "people"