GORGES DU VERDON

08/08/2013

Après une petite halte à Castellane, direction les gorges du Verdon, à quelques kilomètres de là. J'avais vu des panneaux en venant, et comme c'était vraiment pas loin, autant aller faire un petit tour.

Il y a une petite route qui permet de descendre presque dans le fond de la vallé, qui a vraiment des allures de canyon, assez impressionnant.

Je suis descendu à pied vers le fond de la vallée, mais je n'ai malheureusement pas pu aller très loin, ni rester très longtemps. Tout d'abord parce que le chemin passait par des tunnels creusés dans la roche, et dans lesquels on ne voyait vraiment rien. Le premier, ça allait encore, il faisait environ 100m de long, et comme il était tout droit, on distinguait vaguement la sortie tout au bout, même si ce n'était qu'un point lumineux qui semblait assez loin. Mais à part ça, c'était noir de chez noir.

A défaut de lampe de poche, je l'ai quand même traversé en m'aidant du flash de mon appareil photo de temps en temps, mais bon c'était pas super pratique, d'autant plus qu'il y a pleins de grandes flaques d'eau dans ce tunnel. Et une fois arrivé au bout, je me suis rendu compte qu'il y avait... encore un autre tunnel, dont on ne voyait pas le bout cette fois, donc là je me suis dis que je reviendrais une autre fois, avec une lampe de poche !

Et outre ce fameux tunnel, il était déjà presque 17h, le ciel devenait de plus en plus sombre, et on entendait déjà le tonerre qui se rapprochait. Je suis donc assez vite remonté jusque ma voiture, et j'ai très bien fait car à peine 5 minutes plus tard, c'était le déluge.

Bon, tant pis, ça me donnera l'occasion de revenir une autre fois. Malgré la pluie, le reste de ce que j'ai pu apercevoir depuis la route avait l'air assez impressionnant.

Pour terminer, quelques photos qui n'ont rien à voir avec les gorges du Verdon, mais que j'ai prises quelques dizaines de kilomètres plus loin, en début de soirée alors que je remontais vers Grenoble. Les orages étaient encore bien présents un peu partout, à un moment, on aurait dit qu'il faisait presque nuit, alors qu'il était à peine 20h30.