VOYAGE ORLANDO - DOWNTOWN DISNEY

10-10-2004

> Introduction
> Islands of Adventure
> Universal Studios Florida
> Disney MGM Studios
> Blizzard Beach
> EPCOT
> Typhoon Lagoon
> SeaWorld Orlando
> Magic Kingdom
> Busch Gardens Tampa (+ Old Town)
> Animal Kingdom
> Feu d'artifice MNSSHP
> Wet'n Wild
> Downtown Disney
> Magic Kingdom + épilogue

Pour mon avant-dernier jour, après avoir passé une bonne partie de la journée dans les 2 parcs Universal pour refaire une dernière fois les meilleurs attractions, je retourne à Disney World histoire de terminer la journée au "Downtown Disney", où j'arrive en fin d'après-midi. A l'instar du Universal Citywalk ou encore du Disney Village de Disneyland Paris, c'est un grand complexe commercial et de divertissement, à la différence près qu'il ne se trouve pas directement à la sortie d'un parc (car vu l'immensité du resort de Disney World, rien ou quasiment rien n'est accessible à pieds, il faut obligatoirement prendre les navettes ou sa voiture pour aller d'un endroit à un autre).

C'est aussi beaucoup plus grand, il doit bien y avoir 1km entre les deux extrémités ! Le Downtown Disney est divisé en 3 parties, avec tout d'abord le "Marketplace", qui rassemble des dizaines de boutiques essentiellement en rapport avec le resort en général. On y vend tout ce qu'on peut imaginer en terme de souvenirs. Il y a également plusieurs snacks et restaurants, notamment le "Rainforest Cafe", dont l'intérieur est absolument magnifique, avec tout un décor de jungle. Et puis on trouve aussi un magasin Lego (si j'avais vu ça quand j'étais petit...) devant lequel trône un énorme dragon d'environ 5m de long, entièrement construit en Lego. Près du lac, une scène accueille des groupes ou orchestres, c'est assez sympa, ça met de l'ambiance.

La deuxième partie de Downtown Disney est "Pleasure Island", un complexe d'animation nocturne, encore fermée à cette heure de la journée, ce qui oblige à passer par le parking pour rejoindre la troisième partie, ce qui est un peu bizarre.

La troisième section du Downtown Disney est donc le <">West Side". Contrairement au "Marketplace" où les bâtiments sont assez bas, ici ils sont beaucoup plus imposants. On y trouve en vrac pas mal de bars et restaurants, des boutiques, un grand complexe de cinéma 24 salles, un Virgin Megastore (où le "mega" prend vraiment tout son sens), un grand bâtiment circulaire abritant un spectacle permanent du Cirque du Soleil, ou encore "House of Blues", un restaurant et salle de concert où se produisent des groupes de tout style (même des groupes métal - ça doit faire un peu bizarre de se dire qu'on va voir un concert metal chez Disney !).

Et puis surtout, il y a aussi "Disney Quest", une sorte de luna-park géant, dont l'entrée est normalement payante, mais le pass dont je dispose me permet d'y rentrer gratuitement. De l'extérieur, c'est un grand bâtiment rectangulaire, en couleur bleu-vert, d'environ 20m de haut, sans beaucoup de fioritures (on le voit sur la 2° photo ci-dessous au fond). L'entrée se fait par un hall où l'on doit présenter son pass, et un employé nous conduit personnellement à l'intérieur, via un ascenseur.

Disney Quest s'étale sur pas moins de 5 étages, ça paraît en tout cas beaucoup plus grand une fois qu'on est à l'intérieur que de l'extérieur, c'est même un peu difficile de s'y retrouver. On y retrouve donc tout ce qu'on trouve habituellement dans un luna-park : jeux d'arcade, flippers, tape-rats, et j'en passe. Il y en a des centaines, et tout est évidemment gratuit ! J'ai passé pas mal de temps sur les différents flippers, j'adore ça et pour une fois que c'est gratuit, autant en profiter !

Il y a aussi plusieurs jeux de réalité virtuelle, beaucoup moins communs. J'ai par exemple pu essayer un jeu de combat au sabre laser avec un casque sur la tête, je n'avais jamais fait ce genre de truc avant, c'est assez sympa (et vu de l'extérieur, c'est assez marrant de regarder les gens entrain de se battre dans le vide avec un bout de plastique dans les mains). Il y a aussi un simulateur un simulateur de rafting : on est par groupe de 3 ou 4 dans un canot pneumatique devant un écran géant et on a chacun une rame pour guider le canot.

En tant que grand amateur de montagnes russes, impossible de faire l'impasse sur le "Cyber Space Mountain", où il faut tout d'abord concevoir son propre circuit. C'est complètement irréaliste mais bon, passons. Ensuite, on rentre dans une petite cabine avec un écran frontal, on baisse le harnais comme dans une montagne russe normale, et la cabine simule alors le circuit qu'on a créé. Au final c'est franchement très décevant ! Les mouvements sont totalement irréalistes, et il n'y a aucune sensation d' accélération, on dirait même que le circuit défile toujours à la même vitesse. Et le pire ce sont les inversions ! Dans les vraies coasters, la force centrifuge fait qu'on est plus ou moins collé au siège, mais ce n'est pas du tout le cas, ça n'a absolument rien à voir avec la réalité.

Après 2 bonnes heures sur place, je commence malheureusement à avoir un sérieux mal de tête, et je décide de rentrer à l'hôtel. Je n'ai évidemment pas tout fait, il y a clairement moyen d'y passer des heures !

Avant de retourner prendre la navette, je passe quand même brièvement par "Pleasure Island". C'est un ensemble de bars, restaurants, et discothèques, il y en a pour tous les styles (techno, rap, rock, jazz,...). Au-dessus de tous les bâtiments, une vingtaine de skytracers balayent le ciel, on se croirait en plein milieu d'un spectacle de Jean-Michel Jarre ! On les voit à plusieurs kilomètres à la ronde, ce sont d'ailleurs ceux-là que j'avais aperçu le premier soir de mon arrivée. On ne les distingue malheureusement que très faiblement sur les deux photos ci-dessous.

> Introduction
> Islands of Adventure
> Universal Studios Florida
> Disney MGM Studios
> Blizzard Beach
> EPCOT
> Typhoon Lagoon
> SeaWorld Orlando
> Magic Kingdom
> Busch Gardens Tampa (+ Old Town)
> Animal Kingdom
> Feu d'artifice MNSSHP
> Wet'n Wild
> Downtown Disney
> Magic Kingdom + épilogue