VOYAGE ORLANDO - SEAWORLD ORLANDO

04-10-2004

> Introduction
> Islands of Adventure
> Universal Studios Florida
> Disney MGM Studios
> Blizzard Beach
> EPCOT
> Typhoon Lagoon
> SeaWorld Orlando
> Magic Kingdom
> Busch Gardens Tampa (+ Old Town)
> Animal Kingdom
> Feu d'artifice MNSSHP
> Wet'n Wild
> Downtown Disney
> Magic Kingdom + épilogue

La journée commence par une matinée assez foireuse. J'avais prévu d'aller à Busch Gardens Tampa aujourd'hui, et pour ce faire j'avais réservé la navette en car avant de partir. Sur mon bon de réservation, il était indiqué que la navette partait du parking arrière d'Old Town, juste à côté de la montagne russe. Je prend donc un bus municipal pour me rendre à Old Town, à un peu plus de 3km de mon hôtel, mais 1/2h après l'heure de départ prévue, pas de navette à l'horizon. Je rentre donc à l'hôtel, et téléphone à la compagnie de transport, où on me répond que la navette partait en fait de l'autre parking d'Old Town, situé à l'avant et non à l'arrière comme c'était indiqué sur mon voucher. Le type au téléphone s'est excusé plusieurs fois, bien qu'il n'y avait pas mort d'homme quand même, et j'ai pu refaire sans problème une réservation pour un autre jour.

Changement de programme donc, j'irai donc au Seaworld aujourd'hui. Et le hasard fera que je serai accompagné par un compatriote belge et sa maman, qui étaient dans le même hôtel que moi, et que j'avais déjà rencontrés dans le bus 2-3 jours avant.

La navette qui devait passer à l'hôtel à 10h30 arrivera finalement avec 40 minutes de retard, et passera d'abord par Epcot avant d'aller au Seaworld (alors qu'une autre navette pour Epcot était déjà passée 15' plus tôt). Petite parenthèse à ce sujet : j'avais expressément choisi un hôtel offrant un service de navettes vers tous les parcs, aussi bien vers Disney World que Universal et Seaworld. Louer une voiture aurait plombé mon budget (d'autant plus qu'ayant moins de 25 ans, il y avait une assurance obligatoire supplémentaire), et n'aurait pas été d'une si grande utilité vu qu'elle serait restée la plupart du temps dans les parkings des parcs (que j'aurais dû aussi payer en plus). Les navettes gratuites étaient donc bien pratiques, malgré quelques inconvénients : tout d'abord elles passaient prendre des gens à plusieurs hôtels, avec une organisation un peu chaotique étant donné qu'on ne faisait jamais 2 jours de suite le même parcours (çàd avec les même hôtels). Parfois il y avait une navette pour Disney, une autre pour Universal, mais parfois il n'y en avait qu'une seule qui passait d'abord par Disney avant d'aller à Universal. En plus de cela elles avaient souvent un peu de retard le matin, donc au final on perd du temps et on n'arrive jamais aux parcs pour l'ouverture. Le soir parc contre, elles partaient toujours bien à l'heure et il n'y avait pas intérêt à la louper. Néanmoins, c'était toujours après la fermeture des parcs, et pour Disney World, il y avait toujours au moins une navette qui repartait du Ticket & Transportation Center vers 22h ou un peu plus tard, ce qui permettait tout de même d'assister aux show nocturnes.

Bref, au final, il est déjà presque midi lorsqu'on arrive enfin devant l'entrée du Seaworld. Etant donné qu'il y a pas mal de spectacles à heure fixe, on commence par un petit tour dans le parc. On aura notamment l'occasion de voir un bassin avec de grandes tortues, un autre avec des raies (dans lequel on pouvait tremper sa main, comme à Epcot), et encore un autre accueillant des dauphins, que l'on pouvait voir depuis la surface mais aussi en profondeur, derrière une grande paroi vitrée.

Premier show de la journée, "Clyde and Seamore Take Pirate Island", un spectacle d'otaries, avec également un gros lion de mer à la fin, dans un amphithéâtre assez grand et très incliné, face à un décor de bateau pirate au bord d'une petite île au trésor. Il y a quelques bons gags, j'aime bien les otaries en général, c'est toujours ssez rigolo.

Juste après le show, on se dirige vers "Pacific Point Preserve", un grand bassin derrière l'amphithéâtre, où on peut observer des dizaines d'otaries d'un peu plus près, avec la possibilité de leur donner des petits poissons à monger (payants bien sûr).

On enchaîne avec "Penguin Encounter", un grand tapis roulant depuis lequel on peut observer des dizaines de pengouins dans un décor de paysage arctique.

On se dirige ensuite vers "Shamu Rocks America", le spectacle des orques. C'est pas mal, ça reste impresionnant, même si les numéros s'enchaînent assez lentement, avec pas mal de blablas entre chaque.

A la sortie, on se rue très vite sur "Wild Arctic" juste en face, avant l'arrivée de la foule sortant de l'amphitéâtree. La file est moche (juste des lacets sans décors), il y a un petit préshow dans une salle tout aussi moche, puis on embarque dans les navettes, qui ressemblent un peu à celles de Star Tours à MGM Studios, mais en moins bien (ça fait un peu plus "cheap"). L'attraction est un simulateur sur le thème de l'arctique, les mouvements de la navette sont assez synchros avec l'image, ce n'est pas le meilleur simulateur que j'ai fait, mais ce n'est pas le pire non plus. A la sortie, on entre dans une base sous-marine où on peut voir des éléphants de mer.

Il est déjà environ 15h, la faim commence à se faire sentir ! Le parc appartenant au groupe Anheuser-Busch, dont les fondateurs historiques étaient d'origine allemande, on trouve dans certains restos des plats un peu plus germaniques qui changent un peu des fast-foods typiquement américains, et bien évidemment de la bière ! Je me laisse tenter par un gros pain évidé et rempli d'une sorte de goulache avec viande, gros morceaux de pommes de terre et légumes. A éviter pour les petits estomacs, car c'était vraiment énorme ! Sans compter que j'avais pris en dessert un morceau de gateau Forêt Noire, très bon mais lui aussi très gros, très lourd et très consistant ! Le moins que l'on puisse dire c'est que j'en aurai largement eu pour mon argent, je serai bien calé pour le reste de la journée, à tel point que je ne mangerai quasiment rien au soir, ce qui est exceptionnel !

Un peu de marche ne fera pas de mal pour digérer tout ça ! On enchaîne donc avec "Shark Encounter", un walkthrough avec divers aquariums contenant toutes sortes de poissons, ainsi qu'un grand tunnel sous-marin avec une multitude de requins qui nagent au-dessus de votre tête. Un peu plus loin on peut aussi observer des lamantins, que l'on peut voir depuis la surface mais aussi sous l'eau.

Il reste deux spectacles à voir, mais malheureusement, on ne pourra en voir qu'un des deux. Les deux belges qui étaient avec moi décident d'aller voir celui sur le dressage d'animaux, qui était paraît-il assez drôle et mieux que le show Animal Planet Live d'Universal Studios. De mon côté, je choisis le show "Odyssea", un spectacle indoor mêlant contorsionnisme, acrobaties sur trampoline et aériennes, ainsi qu'un numéro assez insolite mettant en scène deux personnages habillés en gros "tubes" extensibles (je suis presque sûr que j'avais déjà ça à la télé). J'ai été positivement supris par ce show dont je n'avais jamais entendu parler. Il n'y a pas vraiment de lien avec la thématique du parc, ça ressemble plus à un spectacle du Cirque du Soleil, mais c'était très sympa.

Les nuages commencent à devenir menaçants, il fasse toujours très chaud mais c'est déjà plus supportable que quand il fait plein soleil, j'espère juste qu'il ne va pas pleuvoir pendant que je teste le gros coaster du parc : "Kraken", un "floorless", çàd un coaster dont le train n'a pas de sol, ce qui permet de voir le rail défiler sous ses pieds. L'entrée de l'attraction est dymbolisée pas un gros monstre des mers vert et bleu, assez moche !

La file n'est pas du tout thématisée (encore des lacets sans aucun décor), mais heureusement il n'y a personne dedans, même le quai est étrangement désert ! Tant mieux, je vais pouvoir tester directement le premier rang.

Au sommet du lift, on a une vue imprenable sur le plan d'eau 45m plus bas ! C'est d'autant plus impressionnant en étant au premier rang et en plus sur le siège le plus à gauche, car celui n'étant pas directement au-dessus du rail situé un peu plus à droite, on a vraiment le vide sous ses pieds. La première chute est sympa, mais pas aussi impresionnante qu'on pourrait le croire, elle n'est pas si raide que ça. Par contre le reste du circuit est un pur bonheur ! Il est très doux (vive B&M !), on ne se cogne pas du tout la tête, et puis niveau sensations, on a souvent l'impression que nos pieds vont heurter le rail juste en-dessous (même en étant sur les sièges latéraux un peu excentrés). Le parcours est assez long et comporte 7 inversions : looping, demi-looping, zero-g-roll, cobra roll, looping, vrille. Le zero-g-roll (rail se tordant sur lui-même) est vraiment impressionnante, j'adore ce type d'inversion !

Etant donné qu'il n'y a personne dans la file, j'en profite pour le refaire 2x d'affilée. La troisième fois, je l'ai fait tout à l'arrière, où les sensations d'accélérations sont plus intenses qu'à l'avant, par contre on ne voit presque pas le rail sous ses pieds, ce qui enlève tout l'intérêt du "floorless". C'est vraiment le type de coaster qu'il vaut mieux faire au premier rang.

Dernière attraction de la journée : "Journey To Atlantis". De l'extérieur, le bâtiment est assez imposant, et très bien thématisé. Seuls petits reproches : il manque peut-être un peu de verdure sur l'édifice, et il y a quelques endroits où les murs sont un peu sâles et où un petit coup de peinture ne ferait pas de tort (mais bon, rien de dramatique non plus). A noter qu'il manque quelques tuiles bleues au-dessus de la grande chute, sûrement emportées par un quelconque ouragan qui passait par là quelques jours plus tôt...

Tout comme Kraken, la file est moche, mais aussi complètement vide, j'accède donc directement au quai. Celui-ci n'est pas for thématisé non plus, ce qui est un peu dommage en comparaison avec l'aspect extérieur de l'attraction. Le parcours commence par une partie darkride, pendant laquelle on évolue dans des décors de fonds marins remplis de plantes fluorescentes, avant de découvrir la cité d'Atlantis. Les décors sont superbes, bien que très statiques. Vient ensuite un petit lift, au sommet duquel on sort bâtiment, à peu près à mi-hauteur. Le bateau rejoint l'arrière du bâtiment et entame l'ascension de celui-ci. Dommage que les décors manquent un peu de fignolage de ce côté. A noter que c'est le thème du film Beetlejuice qui résonne tout le long de cette partie extérieure. J'adore cette musique, mais le choix est très étrange, car je trouve que ça ne colle pas très bien avec le thème de l'Atlantide. Quelque chose de plus symphonique et plus calme aurait été plus adéquat.

Arrivé au sommet du lift, on fait un quart de tour vers la gauche, et c'est la grande chute, qui au final ne mouille pas tant que ça. Une autre toute petite chute située quelques mètres plus loin est en fait plus "dangereuse" au niveau humidité ! Après ça, il y a de nouveau un lift qui re-rentre dans le bâtiment, avec de nouveau une petite partie darkride, suivie d'une partie "coaster", qui malheureusement est très... très courte : une chute vers la gauche, suivie d'une petite remontée vers la droite, et on arrive déjà dans le canal. Ca ne doit pas durer plus de 4 secondes, c'est un peu décevant à vrai dire, je m'attendais à un peu plus.

Au final, c'est tout de même une très bonne attraction dans l'ensemble, avec quelques imperfections. On voit qu'on est quand même un petit cran en-dessous de ce qui se fait chez Disney ou Universal. Ce qui ne m'empêchera pas de refaire deux tours supplémentaires, et de terminer par 2 tours de Kraken histoire de sécher un peu avant de repartir !

> Introduction
> Islands of Adventure
> Universal Studios Florida
> Disney MGM Studios
> Blizzard Beach
> EPCOT
> Typhoon Lagoon
> SeaWorld Orlando
> Magic Kingdom
> Busch Gardens Tampa (+ Old Town)
> Animal Kingdom
> Feu d'artifice MNSSHP
> Wet'n Wild
> Downtown Disney
> Magic Kingdom + épilogue