LES FEUX DE LAEKEN

Bruxelles - 16/08/2019

4° et avant-dernière soirée des Feux de Laeken 2019, avec ce soir la société Aquarêve, aux commandes d'un feu assez puissant, démarrant en force avec plusieurs rafales et salves de mono-coups, ainsi que de nombreux marrons d'air avec comète ascendante. Beaucoup de bombes de 125 et 150mm dans la suite du feu, dont certaines très belles, avec de multiples changements de couleurs. Plusieurs autres produits très sympas également, notamment des éventails or, quelques superbes bombes-anneaux tricolores avec coeur or/argent, ou encore des rafales de gerbes à changement de couleur. On a également eu un petit embrasement aux bengales rouge clignotant, agrémenté de bombes-flashes multibreak.

Seul petit bémol : les bombes étaient toujours tirées bien droites, depuis 2 postes assez rapprochés l'un de l'autre, et explosaient donc toujours plus ou moins au même endroit, ce qui donnait un aspect très "vertical" au feu. C'est un peu dommage, le feu aurait sans doute paru plus grandiose (en particulier sur les photos) si les bombes avaient été éventaillées, ne serait-ce que de 10°. Seules les bombes du bouquet final étaient très légèrement inclinées, même si ça aurait pu être encore plus marqué.

Par contre en parlant de bouquet final, celui-ci fut d'une intensité assez impressionnante, très lumineux, avec un déluge de bombes filet argent, et terminé par une salve de marrons d'air absolument hallucinante de par sa puissance ! Le bruit était tonitruant, d'autant plus que ça résonne pas mal sur l'esplanade entre les différents bâtiments. Et outre le bruit, c'était aussi très intense au niveau de la lumière, à tel point que même la vidéo est complètement cramée, ce qui est plutôt rare (surtout quand il n'y a pas de fumée). Le sol a tremblé, je pense que je n'ai jamais vu de salve aussi intense sur n'importe quel autre feu en Belgique, pendant un bref instant je me serais presque cru à Genève ou à Saint-Cloud !

Et dans la rubrique "faits divers", les pompiers auront eu un peu de travail à l'issue du feu, afin d'éteindre un départ d'incendie sur le toit du palais 4, provoqué par une bombe ayant explosé alors qu’elle était déjà retombée, directement sur le toit. On la voit très bien sur la vidéo et sur l'avant-dernière photo ci-dessous. Un pur accident, sans doute un défaut de fabrication, ça aurait pu arriver sur n’importe quel autre feu.

Malgré une averse dans les minutes qui ont précédé le feu, pas de gros déluge pendant celui-ci, mais tout de même quelques gouttes éparses, malheureusement suffisantes pour gâcher quelque peu certaines photos. C'était la première fois cette année, et ça aurait pu être bien pire, on ne va pas trop se plaindre donc !