LES FEUX DE LAEKEN

Bruxelles - 17/08/2018

Deux semaines après le feu d'Embrasia, nouvelle journée de montage de feu sur le plateau du Heyzel, cette fois avec l'équipe de POK 2.0 Lux Factory, et sous des températures beaucoup plus supportables, la canicule étant enfin terminée ! Disposition légèrement différente par rapport au feu d'Embrasia, avec 9 postes de chandelles et mono-coups au lieu de 7, et 3 postes de bombes, le tout disposé sur une façade un peu pus large de quelques mètres.

Le show dans son ensemble était assez réussi, d'un niveau semblable aux deux précédents. Quelques coups de coeur en particulier : les rafales de marrons d'air et marrons de terre en guise d'introduction, des salves ou rafales de mono-coups très sympas (malgré 2-3 petits problèmes sur un poste au début du show), avec notamment une salve arc-en-ciel, un peu semblable à ce qu'on avait fait avec Embrasia, ainsi qu'une autre à la fin du bouquet, dans des tons plus pastels.

Plusieurs très belles bombes également, notamment des bombes en spirale à changement de couleur avec effet crackling, des bombes tronc-palmiers à pointes rouges et vertes, ou encore quelques grosses bombes de 150mm peu lumineuses mais très belles (on ne les voit malheureusement que très partiellement sur la vidéo car trop hautes, malgré le grand-angle). Sans oublier une superbe séquence de bombes kamuro, couvrant toute la façade scénique et dont les fines particules retombaient assez bas, terminée par une salve de bombes-cascades. Une séquence qui a d'ailleurs visiblement enchanté le public vu les réactions ! Ca fait toujours plaisir (et c'est rare) d'entendre les gens applaudir à la fin d'une séquence alors que le feu n'est pas encore fini !

A noter aussi la présence de 5 lance-flammes, placés entre le public et la zone de tir, avec des flammes effectuant des rotations à 180°. Un élément "inédit" par rapport aux autres feux du festival, bien que je trouve que cet effet aurait peut-être eu plus sa place dans le cadre d'un spectacle pyromusical plutôt que sur un feu sec comme celui-ci.

Quant au bouquet final, il était assez intense et très lumineux, avec principalement des bombes filet argent, agrémentées de deux salves arc-en-ciel de mono-coups, ainsi qu'une belle salve de marrons d'air et comètes sifflantes tout à la fin (avec un petit coup de gueule contre le compact central de marrons qui a un peu joué les prolongations, alors qu'il n'était sensé durer que 5 secondes d'après les indications). En comparaison avec les deux précédents bouquets, celui d'Embrasia reste mon préféré, mais j'ai mieux aimé celui-ci par rapport à celui d'artEventia.

Le feu est terminé, mais le travail est loin d'être fini puisqu'il faut encore tout démonter, ranger, recharger, et nettoyer le site... certainement pas la tâche la plus excitante du métier d'artificier. Il est plus de 2h30 lorsque tout est fini, on aura bien mérité une bonne nuit de sommeil !