LES FEUX DE LAEKEN

BRUXELLES - 28/07/2017

Début juillet, j'apprends via la presse qu'un festival de feux d'artifice va avoir lieu sur le plateau du Heysel à Bruxelles, avec pas moins de 5 feux répartis sur les 2 mois d'été, pour un budget total d'environ 225.000€. Une nouvelle évidemment très excitante ! Serait-ce le début d'un nouveau rendez-vous pyrotechnique incontournable en Belgique ? Car mis à part le festival de Knokke-Heist (et plus récemment la Nuit du Feu à Hélécine – même si je n'y suis jamais allé), on ne peut pas dire qu'on ait beaucoup de "gros" événements annuels exclusivement dédiés à la pyro et qui soient réellement intéressants par rapport à ce qu’on peut voir chez nos voisins.

C'est d'autant plus excitant qu'apparemment il y ait une réelle vision à long terme de l'événement, avec l'ambition d'en faire une compétition. Voici ce qu'on pouvait lire dans la presse : "A terme, nous voudrions créer un véritable festival avec un concours international. Nous ne savons juste pas encore si nous l'étalerons sur les deux mois d'été ou sur une semaine mais l'objectif est de doter la capitale de l'Europe d’un événement digne de ce nom". Voilà une info qui me réjouis au plus haut point !

On n'en est pas encore là cela dit, car j'apprendrai lors de l'annonce que pour cette année, les 5 feux seront assurés par des sociétés belges. J'aurais préféré voir déjà des sociétés étrangères, mais pour une première édition, je me dis qu'il s’agit peut-être d'une sorte de test afin de prendre un peu la température.

Cette nouvelle était en tout cas très inattendue. C'est vraiment sorti de nulle part, je n'avais jamais entendu parler de ça avant, et il semble que ça ait été également une surprise dans le milieu de la pyro en Belgique, car apparemment plusieurs sociétés n'étaient pas au courant non plus. Quelques jours après le communiqué de presse, je connaîtrai enfin le nom des sociétés participantes : Vangelabeek (inconnu au bataillon pour ma part, et même Google et Facebook ne m'aideront pas à trouver beaucoup d’infos), Party-Fices, Pyromaniac, T&T Fireworks, et Party-Fices à nouveau. A choisir, j'aurais largement préféré voir HC Pyrotechnics, DBK Fireworks, l'Etincelle ou encore Art Eventia qui font de plus en plus de feux en Belgique.

Suite à un conflit d'agenda entre plusieurs événements, impossible d'assister au premier feu, mais d'après ce que j'en ai vu en vidéo après-coup, je pense que je n'ai pas loupé grand-chose. Je me rends donc sur le plateau du Heysel pour le deuxième feu, coïncidant avec le début de 2 semaines et demi de vacances.

Les photos sont tout de même sympas, c'est déjà ça ! La vidéo se trouve en bas de page.

C'était donc Party-Fices qui était aux commandes et je dois dire que j'attendais beaucoup de ce feu. Je suis plutôt habitué à les voir sur des "petits" feux avec peu de budget, j'étais très curieux de voir ce qu'ils allaient faire ici. Et au bout du compte, j'ai été assez déçu : ils avaient clairement la place et le budget pour faire quelque chose de très intéressant, de plus travaillé par rapport aux petits feux traditionnels, mais ils se sont contenté de faire la même chose que ce qu'ils font d'habitude, en plus gros. En d'autres termes : principalement des compacts à bombettes disposés sur 3 postes, et des bombes.

Il y avait bien quelques mono-coups, mais vraiment très peu, sans compter qu'en plus ils étaient disposés tous en position verticale ou presque, et assez rapprochés les uns des autres, ce qui avait finalement peu d'intérêt. Pourquoi ne pas avoir essayé de jouer avec des angles différents et d'éventailler les produits ? J'avoue que ça me désole un peu, car en plus il y avait clairement la place.

Pas d'autres effets spéciaux, pas de bengales, pas de chandelles en croisillons ou en bataille, pas de réelle construction dans le feu, c'était vraiment comme sur les petits feux habituels : "on pose et on tire", sans vraiment se soucier d'essayer de créer des tableaux avec différentes associations de couleurs, des intensités et des émotions différentes. C'est d'autant plus dommage qu'au niveau des produits, il y avait de la quantité, et également de la qualité, mais ça ne suffit pas (à mes yeux en tout cas).

Mis à part le bouquet final, assez bien fourni, le feu était d'une manière générale très linéaire. On a l'impression de voir, mais aussi d'entendre, un peu tout le temps la même chose, et si les produits avaient été tirés dans un ordre aléatoire ça n'aurait rien changé.

Liens vidéo : Youtube - Vimeo