FETE NATIONALE BELGE

Bruxelles - 21/07/2016

Après une journée de boulot malgré le jour férié, direction le centre de Bruxelles pour le traditionnal feu de notre fête nationale. J'arrive sur les lieux assez longtemps à l'avance, car une fois n'est pas coutume mais je voulais vraiment être tout devant (maintenant que j'ai un ulta grand-angle pour filmer aussi, autant en profiter !). D'autant plus qu'avec les mesures de sécurité exceptionnelles (encore et toujours cette menace terroriste...), je ne savais pas trop comment ça se passerait pour entrer dans le périmètre de sécurité. Aucun souci au final, les sacs étaient contrôlés, mais aucun excès de zèle à signaler.

L'heure du feu se rapproche, la place des Palais se remplit doucement, mais le public était beaucoup plus clairsemé que d'habitude. Seulement 25.000 personnes d'après les chiffres officiels, soit environ 3 à 4x moins qu'à l'accoutumée, c'était assez flagrant. Il y avait presque plus de policiers que de public...

Habituellement, le principal intérêt de ce feu réside dans les bombes. Il n’y en a jamais énormément mais en général elles sont relativement belles, et il y tout de même quelques gros calibres, jusqu’à 200mm. A la vue du feu de cette année, ma principale réaction a été "mais où sont les bombes ???". En re-visionnant la vidéo après-coup j’en ai compté à peine 90 ! Soit environ 2 à 3x moins que d’habitude !

L’explication me sera donnée à la fin du feu, lorsque je suis repassé derrière le palais des Académies. Tout d’abord il semble que les gros calibres soient passés à la trappe, je ne suis même pas sûr qu’il y avait du 150mm (ou alors très peu). Réduction de budget ou mesure de sécurité à cause de la menace terroriste ? Aucune idée mais c’est bien regrettable en tout cas car c’était le seul réel intérêt du feu à mes yeux. Il ne restait donc que des bombes de plus petit calibre, à vue d’oeil je dirais environ 200, peut-être un peu plus mais pas beaucoup. Cependant, j'ai eu l'impression que beaucoup d'entre elles ne sont pas parties, car il m'a semblé que beaucoup de mortiers étaient toujours couverts de plastique (difficile à confirmer vu l'éloignement et la faible lumière, mais c'est très plausible en tout cas, au vu du nombre de bombes qui ont effectivement explosé).

Que restait-il donc outre les bombes ? Quelques chandelles, mais j’ai eu l’impression qu’il y en avait un petit peu moins aussi. Par contre au rayon des compacts à bombettes, là on peut dire qu'il y en avait à profusion : 3 postes de tir sur le toit, 3 autres quelques mètres plus bas dans le jardin, comme chaque année. Et comme ils étaient très proches les uns des autres, ça donnait souvent une sorte de grosse "boule" d’explosions qui ne ressemblait à rien. Ce n’est pas la première année que je me fais la réflexion, mais c’était encore plus flagrant cette année étant donné le faible nombre de bombes.

Visuellement parlant, c’était pratiquement tout le temps la même chose du début à la fin, et je dois dire que je me suis vraiment ennuyé. Si seulement les bombes de gros calibre avaient été au rendez-vous, ça aurait pu "sauver" un peu le feu. D'un point de vue du public lambda, je crois que c'est encore bien passé, car "ça pète, donc c'est bien" ! Il est vrai qu'à ce niveau-là, ça pétait bien effectivement ! Encore que des bombettes comme celles-là, ça explose avec un son très aigu, bien loin des déflagrations de grosses bombes qu'on ressent dans tout le corps. Ici ça faisait juste mal aux oreilles à la longue.

Si l'idée était d'envoyer le plus de bombettes possible dans un flux quasi continu, on peut dire que c'était réussi. Par contre d'un point de vue purement artistique, ça n'a aucun intérêt, j'appelle ça du gâchis, on aurait presque pu croire à un entrepôt de pyro qui explose. Sur un pré-bouquet pendant 1 minute ok, mais pas pendant tout le feu. Ici on avait un peu l'impression que l'ensemble du show n'était qu'un très long pré-bouquet, sans véritable bouquet d'ailleurs. Le plus regrettable c'est que dans le tas, il y avait probablement des produits sympas, mais tout était tellement condensé qu'il était impossible d'en profiter.

Il y a une seule séquence que j'ai tout de même apprécié, celle avec plusieurs gerbes kamuro tirées en VV. Ca a duré à peine 1 minute, mais les produits étaient superbes, et c'était la seule séquence "calme" de tout le feu (c’est à 8’46 dans la vidéo en bas de page). Et puis dans les rares bombes qui ont explosé, il y en avait tout de même de très belles, entre autres des pivoines jaunes ou bleues en début de feu, avec peu d'étoiles, mais une intensité lumineuse remarquable.

Voici une première série de photo, la suite un peu plus loin.

Au niveau de la bande-son, celle-ci se composait exclusivement de musiques de films ou séries, avec entre autres pas mal de Hans Zimmer. C’est de loin ce que je préfère pour accompagner des feux, du moins lorsqu’il y a une certaine symbiose entre les 2, ce qui n’était pas du tout le cas ici. Il n'y avait aucune synchro, et je ne parle même pas de mono-coups, mais simplement de la cohérence entre l'intensité de la musique et celle du feu.

A plusieurs reprises, la bande-son était très calme (genre les Chariots de Feu), mais les bombettes explosaient par dizaines en faisant un bruit pas possible, ce qui ne collait pas du tout avec l’ambiance dégagée par la musique. Il n’était pas rare non plus que les produits continuent à exploser pendant les petits blancs entre 2 morceaux (normal, il y a toujours un peu d'aléatoire avec les compacts). A l’inverse vers le milieu du feu on a eu droit au célèbre "Protectors of the Earth", de Two Steps From Hell, qui est une musique grandiloquente à souhait à utiliser sur un bouquet final, mais au niveau du feu, il y a eu un gros blanc, alors que la musique montait en intensité. J'ose espérer qu'il aurait dû y avoir des bombes à ce moment-là.

Ceci dit, juste avant ça il y a eu un bel incident : un compact a explosé au sol, ce qui je pense a provoqué une petite réaction en chaîne. On le voit très bien sur les 2 photos ci-dessous, ainsi qu'à 13'33 dans la vidéo en fin de page. Par miracle ça s'est arrêté après quelques secondes, mais j'ai vraiment eu peur que ça ne vire à la catastrophe. Bon ceci dit, le public était un peu protégé par le parterre de VIP juste devant, avec en toute première ligne.... le Roi !! Hé bien on peut dire qu'il a eu chaud notre cher Philippe, car il y a des retombées qui ont atterri vraiment pas loin de lui, ça aurait pu faire un beau fait divers...

Et ce scénario s'est encore reproduit tout à la fin du feu : la bande-son s'est arrêtée, mais les compacts et quelques bombes ont continué pendant environ 25 secondes (encore un très bel exemple de synchro), à la suite de quoi il y a encore eu pas mal d'explosions au sol pendant une vingtaines de secondes. Un bouquet final complètement raté à mon sens, de part le manque de bombes et l'absence totale de synchro.

Bref, je suis reparti de là avec une énorme déception...

Sur ce, voici la vidéo, je vous laisse vous faire votre propre avis, mais en ce qui me concerne, même en la re-visionnant attentivement, avec la meilleure volonté du monde, j'ai vraiment du mal à y trouver des points positifs.

Liens vidéo : Youtube - Vimeo