INTERNATIONAL FIREWORKS COMPETITION

Hannover - 21/05/2016

Premier "gros" feu de la saison 2016, qui était toutefois entre parenthèses car entre les activités avec mon groupe et les heures sup' au boulot, pas évident de trouver du temps libre pour la pyro. Ce n'est donc que quelques jours avant que j'ai pu prendre la décision de me rendre en Allemagne, pour assister au premier des 5 feux de la compétition internationale de feux d'artifice d'Hannovre. J'avais déjà bien évidemment entendu parler de ce festival, mais je ne m'y étais jamais rendu, car c'est tout de même assez loin pour un seul feu de seulement 25 minutes. J'ai fait une exception pour cette fois, vu que mon calendrier pyro de l'été risque d'être moins rempli que d'habitude. Et puis aussi et surtout parce que je connaissais bien l'artificier et la société qui tirait, à savoir la Compagnie POK sous les étoiles, dont j'ai déjà vu plusieurs feux durant les années précédentes.

Il y a visiblement eu quelques soucis de communication au niveau de la guest-list, j'ai du négocier pas mal pour pouvoir rentrer, mais à force d'insister, ça a marché ! Pas d'accès à l'espace VIP mais au moins je suis dans la place. Je découvre les jardins du parc, qui sont vraiment superbes. Le cadre se prête très bien à ce genre de spectacle, mais j'imaginais ça plus grand lors de mon repérage sur Google Earth. Il n'y a pas énormément de place pour le public en fait (maximum 10.000 personnes).

Le premier tableau du feu se fait sur fond de musique classique très calme (c'était la musique imposée je pense), avec de très nombreux mono-coups. Ce n'était pas une musique spécialement "facile" pour faire un feu dessus je trouve. Beaucoup de jets et de pièces sur mâts également, mais il fallait être tout devant pour en profiter (ce qui n'était pas mon cas, je m'étais mis volontairement tout à l'arrière pour avoir le plus de recul possible). Une belle symétrie tout au long du tableau, achevé par de très beaux éventails et de nombreuses bombes blanc clignotant.

Deuxième tableau très court, dans des tons verts/violets/rouges, un peu plus rythmé, et toujours avec beaucoup de mono-coups.

On monte encore un peu en intensité sur le 3° tableau, avec des produits en grande partie dans des tons rouges. La fin de tableau était assez "explosive" ! En revanche, par moments, on commence à apercevoir quelques petits ratés dans la symétrie, sur un des postes situés sur la gauche, probablement dûs à un problème technique ou un incendie (j'en aurai la confirmation plus tard).

Hommage à David Bowie sur le tableau suivant, avec entre autres quelques très belles bombes et de superbes éventails sur la fin. Le tableau se termine avec quelques soucoupes montant lentement vers le ciel, j'aime toujours bien ce genre d'effet, on n'en voit pas souvent.

Le tableau suivant commence avec un chapelet de bombes multicolores qui me faisaient un peu penser à des bombes maltaises dans la forme. Par contre, elles n'étaient tirées que du côté gauche, ce qui était un peu bizarre. Je suppose que ce n'était pas voulu.

Encore de très belles salves de mono-coups ensuite, dans des tons bleus, mais par moments on décelait encore de temps en temps une certaine asymétrie sur la gauche. Il semble même qu'il y ait maintenant deux postes qui soient défaillant. Plusieurs bombes or à pointes bleues vers le milieu du tableau, et à la fin de celui-ci, plusieurs salves de grosses pivones bleues à effet crackling, vraiment sympas, elle remplissaient très bien l'espace. Et tout ça sur une musique un peu mystérieuse, très sympa ! (je ne sais pas ce que c'était, et pour une fois, même Youtube n'a rien reconnu...)

On enchaîne avec un court tableau composé exclusivement de 2 couleurs très vives mais assez peu communes : orange et cyan. Les grandes comètes étaient vraiment sympas, et duraient relativement longtemps. Quelques très belles rafales de mono-coups encore vers la fin également.

Nouvel hommage à David Bowie sur l'avant-dernier tableau, quasiement entièrement en or, avec notamment quelques superbes bombes-tronc kamuro au début et de nombreuses chrysanthèmes à la fin, vraiment superbes. On pouvait également deviner quelques rafales de comètes dorées mono-coups vers le milieu, mais qui étaient un peu gâchées à cause des postes défaillants sur la gauche.

On revient à la musique classique pour la séquence finale, avec un tableau très coloré, et dont les couleurs étaient très vives, même les bleus et la jaunes, qui d'habitude sont souvent un peu plus pâles. On regrettera cependant les problèmes techniques sur la gauche, et notamment lors d'une salve de grandes comètes qui devaient former un gigantesque arc-en-ciel en éventail. L'effet aurait été vraiment sublime s'il n'y avait pas eu un "trou", qui était malheureusement très visible. Vraiment dommage, aussi pour les photos.

Le feu s'achèvera avec une multitude de chrysanthèmes or, mais ça manquait cruellement de marrons d'air ! La faute au règlement du concours qui en interdit l'utilisation, je ne comprends vraiment pas pourquoi, et c'est dommage, car un feu sans marrons à la fin, ça fait vraiment bizarre, il manque quelque chose !

Un bon feu dans l'ensemble, malheureusement un peu terni par quelques problèmes techniques qui ont cassé le côté très symétrique produit par les très nombreux mono-coups utilisés tout au long du feu. C'était surtout visible dans la deuxième moitié. Vraiment dommage, c'est le genre de chose qui gâche un peu le plaisir mais ça arrive. Outre les mono-coups, les produits étaient assez sympas dans l'ensemble, aucun produit "bas de gamme" à signaler !

Reste à voir ce que les autres concurrents feront, mais à raison d'un feu par mois, il faudra attendre le mois de septembre pour connaître le résultat. Je n'aurai pas l'occasion d'assister aux autres feux pour cause de conflit d'agenda, mais de toutes façons je ne suis pas sûr que je reviendrais, car plus de 500km pour 25 minutes de feu, ça fait beaucoup quand même (ça ne me dérange pas de faire des kilomètres, mais il y a des limites !). Dommage qu'il n'y ait pas deux feux par soir, ce serait beaucoup mieux. D'ailleurs, quand je vois la logistique au niveau organisation, je trouve ça très bizarre de déployer autant de moyens 5 fois par an, juste pour 25 minutes de spectacle chaque fois.

Par ailleurs, j'ai trouvé que la sono manquait cruellement de puissance par rapport l'espace à couvrir. Etant au fond de la zone publique (ce qui n'était tout de même pas si loin), la musique paraissait vraiment faible par moments. Lorsque le feu se composait de mono-coups relativement silencieux ça allait, mais dès qu'il y avait des bombes ou des produits un peu bruyants, on n'entendait quasiment plus la bande-son.

Sur ce, voici la vidéo :

Liens vidéo : Youtube - Vimeo