MONS 2015 - L'ARMADA DES 1000
FEUX - SHOW D'OUVERTURE

Mons - 27/08/2015

A la lecture du programme officiel de Mons 2015 en début d'année, un événement avait attiré mon attention : l'Armada des 1000 Feux, prévu fin août sur le plan d'eau du Grand Large. Aucune info précise à ce moment-là, mais avec un nom pareil et sur un site comme celui-là, ça paraissait prometteur, je m'attendais déjà à un gros show du Groupe F, ou quelque chose dans ce style-là. L'événement avait ensuite mystérieusement disparu du programme officiel, pour y être ré-introduit vers le mois de mai, en étant annoncé comme un "spectacle pyrotechnique de grande ampleur". Le genre d'annonce qui ne me laisse pas de marbre !

Quelques infos plus précises seront dévoilées dans les semaines et les jours précédant l'événement : il s'agira d'un rassemblement de péniches "artistiques", durant 4 soirées consécutives. Pas de quelconque spectacle de feu ou de feu d'artifice à priori, si ce n'est pour la soirée d'ouverture, ce qui m'a semblé assez bizarre par rapport à l'intitulé de l'événement. J'avais bien évidemment bloqué la date du show d'ouverture dans mon agenda, mais c'était sans compter sur le fait que quelques jours avant, je me suis rendu compte que le spectacle, bien que gratuit, était accessible uniquement sur réservation, et était limité à 3000 personnes. Et bien sûr, c'était déjà sold out. Cette limitation fut une mauvaise surprise pour pas mal de gens d'ailleurs, et était difficilement compréhensible vu la taille immense su site (le plan d'eau fait plusieurs centaines de mètres et il y a moyen de se placer tout autour). Par chance, j'ai pu obtenir in extremis un accès photographe de la part des organisateurs, que je remercie.

Jour J, il n'a pas arrêté de pleuvoir toute la journée, et cette drache nationale ne semble pas vouloir s'arrêter, il faudra vraisemblablement faire avec. La zone réservée au public est détrempée, et les parapluies sont légion, j'ai bien fait d'arriver tôt pour pouvoir me placer tout devant. De loin, je distingue 9 plates-forme de tir disposées en ligne sur le plan d'eau, sur une façade d'environ 150m à vue de nez. Bon, c'est très loin d'occuper toute la surface disponible, mais j'avoue être tout de même surpris, c'est assez rare de voir une configuration comme ça sur un feu en Belgique. Et à propos de feu, celui-ci était orchestré par la société belge Showflamme, dont j'avais déjà assisté à une démo de spectacle de flammes quelques années plus tôt.

21h30, début du show, qui durera en tout un peu plus de 40 minutes. La première demi-heure fut assez décevante : pour faire court, il n'y avait pas grand chose à voir, et ça manquait vraiment de rythme. Trois péniches artistiques ont fait successivement leur entrée sur le plan d'eau : l'Axolotl, une péniche "déguisée" en sous-marin, l'Hydroplane, avec une sorte de gros ballon dirigeable accroché dessus, et puis le Fairy, la péniche tranformée en hippocampe géant, entièrement conçue par Showflamme.

Les 3 péniches ont fait 2 allers-retour devant le public, mais le tout était très lent. De plus elles n'étaient que très faiblement éclairées, par quelques grosses bougies et quelques spots, ce qui était loin d'être suffisant pour produire quelque chose de vraiment spectaculaire. Le concept même des péniches artistiques était original, mais au vu de l'intitulé de l'événement, l'Armada des 1000 Feux, on pouvait s'attendre à beaucoup plus que 3 péniches (l'armada) et quelques bougies (les 1000 feux).

La péniche la mieux mise en valeur était de loin le Fairy, c'est d'ailleurs celle dont on avait le plus parlé dans la presse durant les jours précédents, mais on était loin des concept-arts sur lesquels on pouvait voir des flammes jaillir de partout. Bon cela dit, je sais que tout cela a été conçu manuellement, il y a probablement beaucoup de travail derrière, et je sais qu'ils ont eu de gros soucis techniques de dernière minute avec la programmation des lance-flammes, mais en attendant, c'est très regrettable, d'autant plus que c'était sensé être la pièce maîtresse du spectacle.

Sur ce, voici déjà une première série de photos (il n'y en a pas beaucoup vu les conditions météo), la deuxième partie avec le feu d'artifice est juste après.

Après cette première partie assez décevante, vint enfin le feu d'artifice tant attendu. La pluie s'est miraculeusement arrêtée, juste histoire de pouvoir enfin profiter de la fin du spectacle dans de meilleures conditions. Le feu n'a duré que quelques minutes, mais il m'a franchement agréablement surpris ! D'un point de vue artistique, c'était très au-dessus de la plupart des feux que l'on peut voir en Belgique. Il a commencé avec plusieurs gerbes rouges tirées en éventail depuis l'arrière du Fairy, mais aussi plusieurs gerbes dorées tirées horizontalement depuis les 2 côtés de la péniche, à ras de l'eau. L'effet était vraiment superbe !

Puis les pontons flottants sont entrée en action. Il y avait un effet de largeur, de la symétrie, des mono-coups, et de la synchro, ce qui est peu courant sur la plupart des feux en Belgique, où tout est généralement très concentré et tiré à la main. De plus, les reflets dans l'eau étaient magnifiques.

La plus grosse originalité du feu résidait dans le fait qu'il était composé exclusivement de produits rouges, or et blanc clignotant. Les produits en eux-mêmes n'avaient rien de vraiment exceptionnel, mais c'est assez osé de faire un feu avec une gamme de couleurs aussi réduite. Cela dit, ça ne m'a pas du tout dérangé, et j'ai trouvé ça vraiment original. La bande-son aussi était très inhabituelle, ça me faisait penser à une BO de jeu vidéo des années 2000 (style Command & Conquer), dans un style électro-symphonique un peu rétro. Je ne dis pas que je suis fan, mais c'était surprenant, et en accord avec l'originalité du feu.

Après quelques minutes, un petit passage plus calme, avec quelques chandelles éventaillés tirées depuis le Fairy, ainsi que des cascades de feu sur ses flancs. Et alors que je pensais que le feu allait véritablement sauver la soirée, voilà que le pire se produit : la musique re-gagne en intensité, avec un effet crescendo bien marqué pendant environ 1 minute, mais plus rien ne se passe... Le bouquet n'est tout simplement pas parti. Avoir quelques produits qui ne partent pas, ça arrive, mais le bouquet en entier, ça c'est vraiment rare (bien que ça arrive même aux plus grands, j'ai déjà été témoin d'un problème identique sur un spectacle du Groupe F près de Dunkerque en 2013). J'ignore si les conditions météo vraiment déplorables de la journée en sont la cause, mais en tout cas c'est vraiment dommage car le reste du feu était très réussi.

Sur ce voici les photos. La première est assez bien cramée, j'ai été un peu pris de court par le début du feu, alors que j'étais encore dans un mode avec une grande ouverture, vu les conditions de faible éclairage durant la première partie du show.

Soirée en demi-teinte donc : un spectacle plutôt décevant, sauvé partiellement par un feu d'artifice assez réussi et original, mais qui s'est vu gâché par l'absence de bouquet final. Et le hasard du calendrier fait mal les choses, mais ma déception par rapport à ce spectacle sera encore plus grande 24h plus tard, après avoir assisté à un show époustouflant du Groupe F et des Plasticiens Volants à Heerlen, aux Pays-Bas, pour l'ouverture du festival Cultura Nova.

Pour terminer, un petit condensé du spectacle en vidéo (je n'ai volontairement pas mis l'intégralité du show). Le feu d'artifice commence à 9'45, avec quelques séquences assez sympas :

>>> 9'45 : les gerbes dorées tirés à ras de l'eau depuis le Fairy
>>> 11'21 : une petite séquence de mono-coups bien synchros
>>> 13'20 : des chandelles de crossettes kamuro, tirées en formant un grand éventail, et dont certaines retombaient jusque dans l'eau.
>>> 14'23 : des rafales de flashes, doublés de quelques bombes explosant en formant une demi-sphère à ras de l'eau, c'est un effet qu'on ne voit pas souvent.

Liens vidéo : Youtube - Vimeo