SPECTACLE "LA NATIVITE"

Marcq-en-Baroeul - 13/12/2014

Après une journée "shopping de Noel" à Lille, direction Marcq-en-Baroeul quelques kilomètres plus loin, afin d'assister à ce qui sera le dernier feu d'artifice de l'année de mon agenda 2014 ! Pour la seconde fois cette année, 6 mois après le feu du 14 juillet, c'est donc sur les pelouses de l'hippodrome que le feu prendra place, encore une fois orchestré par la Compagnie POK.

Le feu avait lieu à l'occasion d'un spectacle théâtral sur le thème de la nativité. J'ai longuement hésité à ma placer soit dans la tribune, comme au 14 juillet, soit dans la pelouse, à l'arrière de la zone de tir. J'ai finalement choisi la deuxième option, qui me permettait d'avoir plus de recul, d'être bien en face du feu, de n'avoir personne autour de moi, et de ne pas avoir un bout du toit de la tribune dans l'objectif.

Le feu avait lieu tout à la fin du spectacle, en guise de bouquet final, et à ce titre, il était très court : environ 3 minutes seulement. Ce fut donc le dernier feu de l'année, également le plus court, mais certainement pas le moins bon pour autant, loin de là !

La palette de couleurs était assez limitée : beaucoup d'or et bleu (ce qui n'est pas pour me déplaire !), un peu d'argent et de rouge pastel également. Il ne manquait que quelques flammes et on aurait pu croire qu'il s'agissait d'un feu du Groupe F !

Le feu était composé de très beaux produits en général, avec quelques coups de coeur en particulier : tout d'abord les nombreux mono-coups (pas moins de 120 au total tout de même, répartis en 5 postes de tir sur une façade d'environ 80m), et notamment les gerbes or et bleu. Mais aussi dans la même gamme de couleurs, les superbes bombes-cascade, que l'on voit à partir de 0'28 dans la vidéo ci-dessous. Vraiment magnifiques ! Je retiendrai aussi les 3 très belles bombes chrysanthèmes (à 1'02), qui se sont ensuite transformées en pluie d'étoiles rouges pastel clignotant, avec une envergure assez imposante. Et puis également 3 sublimes bombes-ellipse à coeur bleu, et avec un superbe tronc. On les voit bien monter sur la vidéo (à 1'53), mais pas exploser, car elles sont montées vraiment très haut (trop haut !).

Sans oublier le bouquet final ! C'est peut-être un peu bizarre de parler de bouquet final sur un feu de 3 minutes, il n'empêche que les 30 dernières secondes étaient assez incroyables ! Comètes et crossettes or surmontées de salves de pivoines bleues, suivies par un déluge de bombes kamuros à couper le souffle, qui couvraient une très large façade (je ne voyais plus le ciel devant moi !), avant de terminer par quelques rafales de mono-coups et salves de pivoines et marrons d'air !

Très honnêtement, j'ai vraiment été impressionné par la puissance et l'envergure de ce bouquet ! Ca devient rare des moments comme ça, car avec le nombre croissant de feux que je vois, il en faut beaucoup pour arriver à me surprendre, et c'était le cas ici ! Le feu ne durait peut-être que 3 minutes, mais franchement je préfère 1000 fois un feu comme celui-ci, super bien construit et avec de très beaux produits, plutôt qu'un feu de 20 minutes qui enchaîne bêtement des compacts et des pivoines.

Seule ombre au tableau : la météo !! He oui encore une fois, 2014 aura vraiment été une année de m**** à ce niveau-là ! Tout d'abord le vent qui a changé de direction un peu avant le début du feu, ce qui fait que la fumée venait en plein sur moi. Le feu ne durait peut-être que 3 minutes, mais vu le nombre de produits, ça a largement suffi pour enfumer tout le terrain ! Et puis il y a eu une fine pluie qui s'est également invitée à la fête quelques minutes avant le début du feu...

Sur ce, voici la vidéo :

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

Et voilà les quelques photos "rescapées". On n'a déjà pas l'occasion d'en prendre beaucoup sur un feu de 3 minutes, mais lorsque la fumée et la pluie s'en mêlent, ça devient mission impossible. J'ai tenté de gommer grossièrement les goutelettes de pluie les plus visibles, mais pour la fumée, difficile de rattraper les photos, au même titre que celles du feu de Thillombois deux semaines plus tôt. Pour les deux derniers feux de l'année, on peut dire qu'elle ne m'aura pas fait de cadeau...