FETE DU LAC

Annecy - 02/08/2014

Après les feux de Bâle et Martigny pour la fête nationale suisse, c’est parti pour le 3° feu d’artifice consécutif en 3 jours, et non des moindres : la traditionnelle Fête du Lac d’Annecy, un des plus grands feux annuels en Europe ! C'était ma 11° édition, et je me réjouissais de revoir les italiens de Parente à l'oeuvre pour la 3° fois à l'occasion de cet événement pyrotechnique incontournable ! Contrairement aux 2 années précédentes, je n’ai pas pu assister aux essais lumières la veille au soir vu que j’étais à Martigny, je débarque donc à Annecy juste pour le jour J.

Petit tour dans la banlieue de la ville, à la recherche d’un zoning commercial où je pourrais trouver un magasin style Go Sport, histoire d’acheter une cape de pluie pour la soirée. Car même si le soleil était radieux à la mi-journée, ça faisait une semaine qu’on annonçait une forte dégradation orageuse durant la soirée… Je vérifiais les prévisions tous les jours, mais celles-ci restaient inchangées. Mieux valait prévoir le coup donc, en gardant quand même espoir que l’orage passe à côté, ou qu’il n’éclate qu’après le spectacle, comme ça avait été le cas en 2011 et 2012.

Début d’après-midi, me voilà sur le site, où je retrouve plusieurs « Fous de Pyro » et autres membres de forums pyro, on était encore un bon petit groupe de passionnés ! Pas de tour en pédalo cette année, je me suis contenté de prendre des photos de la zone de tir depuis la rive et du haut de la tribune rouge. La façade de tir était encore relativement large cette année, un tout petit peu moins qu’en 2013, mais pas beaucoup. Par contre, la distance en profondeur me semblait un peu plus importante. Pas moins de 60 points de tir en tout, répartis sur 2 grands arcs de cercle de plus de 500m de long, avec au centre, un cercle, et une ligne droite perpendiculaire à la berge. L’ensemble représentait la forme d’un œil.

Côté lumière, tout comme en 2013, il y avait un très grand nombre de skytracers répartis sur toute la largeur du site. Et puis, au bord de la berge devant les tribunes, étaient disposés plusieurs lance-flammes. Leur situation était identique à celle du feu de 2011, par contre ils étaient cette fois inclinés en V, et non plus en position verticale.

Quelques photos panoramiques de la zone de tir en fin d'après-midi, sous un ciel de plus en plus menaçant...

Aux alentours de 19h, tout le site commence à être évacué, il ne reste que les bénévoles, équipes techniques, photographes et journalistes. 10 minutes avant l’ouverture des portes, voilà qu’une grosse averse éclate. On se réfugie sous une petite tonnelle avec plusieurs bénévoles, en se disant qu’il vaut mieux qu’il pleuve maintenant que plus tard. Jusque là, l’ambiance était encore très détendue, d’autant plus qu’on voyait très bien le ciel s’éclaircir à nouveau au loin. Et de fait, l’averse n’a duré que quelques minutes.

Mon idée de départ était de me placer entre la tribune rouge et la régie, ou bien entre la tribune rouge et la tribune bleue. C'est sans compter que la façade de tir est décidément trop large que pour pouvoir tout avoir dans ma caméra malgré le grand angle. De plus, contrairement aux autres années, les grand mâts des drapeaux présents sur le Pâquier étaient restés en place, ce qui limitait encore plus le recul si je ne voulais pas les avoir dans le champ de vision. Au final, je me placerai volontairement juste en-dessous de la tribune presse avec quelques autres photographes, les chaises se trouvant quelques mètres devant ne posant normalement pas de problème au niveau de la visibilité étant donné que les gens sont assis.

Il reste moins d’une heure avant le début du spectacle, et c’est là que tout bascule. Le ciel devenait à nouveau de plus en plus menaçant, et ça faisait plusieurs minutes qu’on voyait très distinctement la pluie s’abattre violemment un peu plus loin sur le lac, en se rapprochant de plus en plus vers nous...

Et ce qui ne devait PAS arriver arriva... La pluie s'est abattue en masse quelques dizaines de minutes avant le début du show. Une première annonce dans la sono confirme que le spectacle est maintenu malgré la pluie, et que celle-ci devrait continuer encore quelques minutes avant de se calmer vers le début du show. Un peu plus tard, une nouvelle annonce indique que d'après le météorologue de Météo-France dépêché sur place spécialement pour l'occasion, le plus "gros" de la pluie est passé. L'annonce était à peine terminée, que la pluie a triplé d'intensité, faisant définitivement perdre toute crédibilité de la part du public. Là, il faut bien avouer qu'il s'est bien planté, le météorologue...

C'est un véritable déluge qui s'abat sur Annecy. Vers 21h15, le ciel était tellement sombre que le spectacle aurait pu commencer sans problème (s'il n'y avait pas eu l'orage en même temps bien entendu). Et voilà que la foudre s'invite également, avec 2-3 impacts qui sont tombés vraiment très près, créant pendant une fraction de seconde un énorme flash lumineux illuminant tout le site, et accompagnés de coups de tonnerre assourdissants. Bref c'était un peu l'apocalypse.

On se trouvait sur du bitume, heureusement, mais je n'ose pas imaginer l'état dans lequel devaient se trouver les pelouses, sachant qu'elles étaient déjà assez boueuses l'après-midi à cause des pluies des jours prédédents. Là avec l'orage ça a dû être le coup de grâce (ce dont j'aurai confirmation le lendemain matin : le terrain était détrempé, avec plusieurs centimètres d'eau par endroit).

Nouvelle tentative d'annonce dans la sono, mais la phrase est coupée après quelques mots. Je ne sais pas si c'était dû à un problème technique ou une hésitation de l'annonceur, mais toujours est-il que ça a bien semé la confusion. Les gens ont commencé à quitter les lieux en masse, certains bénévoles disaient que le show était annulé, d'autres non, bref personne ne savait vraiment.

Précédemment annoncé à 22h au lieu de 21h45, le spectacle commencera finalement à 22h15, avec en prélude le traditionnel "mot du maire", qui a eu bien du courage de prendre la parole vu les circonstances, car il n'a pas manqué de se faire huer par la foule, ce qui était prévisible.

La pluie a cessé, mais ce ne sera que très temporaire. Des milliers de spectateurs sont définitivement partis, certains sont revenus, en se plaçant n'importe où (il n'y avait plus aucun contrôle nulle part), ce qui fait qu'au final, on s'est retrouvés avec pleins de gens debout à quelques mètres devant nous, ce qui n'était pas du tout prévu à la base.

Bon de toutes façons, on n'a malheureusement pas eu l'occasion de prendre beaucoup de photos. La pluie avait cessé pendant les premières minutes du spectacle, elle s'est ensuite remise à tomber légèrement, puis elle s'est de nouveau arrêté pendant environ une petite demi-heure, avant de repartir de plus belle pour les 20-25 dernières minutes. A un moment j'ai eu très peur que la fumée ne stagne à cause de l'humidité ambiante, mais heureusment le faible vent était tout juste suffisant pour que le site ne soit pas englobé dans un énorme nuage opaque.

Résultat des courses, je n'ai que très peu de photos plus ou moins valables... Et c'est bien dommage, car pour parler quand même un peu du spectacle, celui-ci s'est tout de même déroulé normalement, et je n'ai noté aucun gros "raté" pendant le show, ce qui a le mérite d'être souligné vu les conditions apocalyptiques. D'un point de vue purement visuel, on ne peut pas dire que cette édition fut un "pétard mouillé" (le jeu de mot était trop facile).

Voici donc les quelques malheureuses photos rescapées de la pluie (et encore, sur certaines, on voit des gouttes...)

Le thème de cette année était "Les toiles de Feux", axé donc autour de la peinture. Le spectacle était divisé en une vingtaine de tableaux pyrotechniques évoquant... des tableaux de peintres célèbres à travers différents thèmes représentant les différentes salles d'un musée. Bon, n'y connaissant pas grand chose en peinture, je m'abstiendrai de tout commentaire concernant cet aspect, et je n'essayerai pas de faire de parallèle entre le visuel du show et les peintures évoquées, pour autant qu'il y en ait un. En re-visionnant la vidéo chez moi (du moins ce que j'ai pu filmer), j'ai eu tout de même l'impression que sur certains tableaux, c'était plus la musique utilisée qui illustrait la peinture évoquée, plutôt que les effets pyrotechniques.

C'était la troisième venue de Parente à Annecy, et même s'ils n'ont pas démérité, j'ai un petit peu moins accroché par rapport à leurs feux de 2011 et 2012. Outre le thème qui me parlait moins, la gamme de produits utilisés me paraissait souvent assez basique, surtout après avoir vu de très belles bombes en Suisse les 2 jours précédents ! Au niveau mise en scène, c'était un peu le même constat, avec une petite impression de déjà vu, sans doute renforcée par le fait de ne pas avoir une vue optimale sur le spectacle à cause des gens qui s'étaient mis devant nous après l'orage. Si on avait su que ça allait se passer comme ça, on se serait probablement placés dans le haut de la tribune. Trop tard...

Néanmoins il y avait tout de même de très belles choses, et je me suis d'ailleurs fait plusieurs fois la réflexion tout au long du show, et surtout vers la fin lorsque j'ai pu me concentrer à 100% sur le show, ayant arrêté de filmer et de photographier à cause de la pluie.

Au niveau de la bande-son, malgré quelques très bonnes musiques qui se marient très bien avec des feux en général, je l'ai trouvée moins bonne, et surtout moins cohérente que celle des 2 années précédentes. Ca partait un peu dans toutes les directions, ce dont je ne suis pas fan. Et pas spécialement la bonne direction... je pense notamment à l'avant-dernier tableau précédent le bouquet, pendant lequel les feux étaient accompagnés par du ... Eminem. De mon avis personnel, rap et feux d'artifice ne font pas bon ménage, c'était la première, et j'espère la dernière fois que je vois ça !

La chanson de Madonna qui a suivi, ne m'a pas spécialement enchanté non plus, bien que le tableau était très rythmé et très coloré, ce qui collait tout de même très bien avec l'ambiance "dance/discothèque" de la musique. On sentait vraiment que c'était le pré-bouquet et que la fin du show approchait. Sur un autre feu plus traditionnel, moins "prestigieux" que la Fête du Lac, ça aurait très bien pu être le bouquet final.

Le bouquet final justement, a quant à lui duré environ 2'15, et était exclusivement composé de bombes or, les premières d'entre elles étaient exactement les mêmes que celles utilisées au début de leur bouquet de 2012. Il y avait une belle montée en intensité, et la fin du bouquet était assez impressionnante, avec des dizaines de comètes or venant s'ajouter aux bombes. Les filets d'or se croisaient dans tous les sens partout au-dessus de la baie, ce qui était ma foi très joli !

En revanche, au niveau conception proprement dite, ça ne valait pas l'originalité du bouquet de 2013, qui était à mon sens beaucoup plus travaillé. Et même si les produits étaient jolis, le fait de n'utiliser que de l'or, pendant 2'15, était un peu redondant, ça manquait un peu de variation. Par contre, j'apprécie toujours lorsqu'un bouquet se termine par un "black-out" total très brutal, juste après la dernière salve de marrons d'air, ce qui était encore le cas cette année !

Au niveau de la bande-son, il était accompagné par une musique d'Ennio Morricone que je ne connaissais pas, et qui ne m'a pas spécialement convaincu. Certes elle était symphonique, avec beaucoup de choeurs, mais je trouve qu'elle manquait vraiment de puissance, et de ce côté grandiloquent auquel je m'attends dans un spectacle de cette ampleur. Ca ne valait pas le thème de "L'oiseau de feu" comme en 2008 et 2011, ou encore un "Protectors of the Earth" de Two Steps from Hell comme en 2013 ! Globalement, le bouquet de 2011 reste donc toujours mon préféré à ce jour, suivi par celui de 2013 !

Et voici la vidéo, qui ne sera définitivement pas la meilleure vidéo de l'année. Tout d'abord parce qu'elle est incomplète : je n'ai que 48 minutes, sur les 70 que comptaient le spectacle, toute la fin du feu est manquante, y compris le bouquet final malheureusement. Lorsqu'il pleut très légèrement, c'est encore gérable plus ou moins facilement en essuyant l'objectif une fois de temps en temps, mais ici, la pluie était trop forte que pour pouvoir continuer à filmer. J'ai donc dû arrêter l'enregistrement, remettre entièrement le plastique par-dessus la caméra, et je me suis contenté de regarder.

J'ai aussi eu des problèmes de mise au point après les premières minutes du show. J'ai éteint quelques instants ma caméra à cause de la pluie, puis le j'ai rallumée, mais la mise au point n'était plus optimale, et comme j'avais un plastique qui recouvrait partiellement la caméra, dont l'écran, je ne m'en suis pas rendu compte. La présence des gens à quelques mètres devant nous n'a sans doute pas aidé non plus l'auto-focus à se ré-initialiser correctement. Bref, cette vidéo ne restera pas dans les annales.

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

Une petite anecdote : à la fin du spectacle, on a eu droit à la traditionnelle phrase "Nous espérons que vous avez passé une agréable soirée"... C'est clair, tout le monde adore se faire tremper par un orage et regarder un feu d'artifice sous la pluie !! Pour le coup, ils auraient mieux fait de vite couper le son pour éviter de passer ce message pré-enregistré !! Bon cela dit, les gens autour de moi avaient plutôt l'air de le prendre à la rigolade, avec une certaine ironie. C'est ce qu'il y avait sans doute de mieux à faire de toutes façons !

Bref, une Fête du Lac un peu en demi-teinte, qui aura fait plus parler d'elle de part les conditions météorologiques, que par le spectacle en lui-même. Très dommage pour tous les artificiers de Parente, qui n'ont été que très timidement applaudi par le peu de spectateurs restés jusqu'au bout, ils méritaient mieux que ça !

Une fois n'est pas coutume, mais on ne s'est pas réunis près de la régie de tir avec tous les photographes et fans de pyro à la fin du spectacle. Il pleuvait toujours, et tout le monde n'avait qu'une seule envie : rentrer au sec ! Encore qu'en ce qui me concerne, mis à part le fait que je baignais dans mes chaussures, j'étais quasiment sec ! Les 3/4h que j'avais perdus au matin pour trouver une cape de pluie n'auront pas été vaines ! Retour direct à l'hôtel donc, et c'est là que je me rends compte que les rues sont vraiment désertes comparé aux autres années, la plupart des spectateurs étant déjà partis. Au moins il n'y a sans doute pas eu trop d'embouteillages cette année.

Le lendemain matin et les jours suivants, grosse polémique sur les réseaux sociaux évidemment. Les gens râlent, exigent des remboursements, on parle même de pétition... Bon c'est clair que les conditions n'étaient pas propices pour profiter du show, mais en même temps, c'est un spectacle en plein air, et ça faisait une semaine qu'on annonçait des orages (pour une fois que la météo est correcte...), il fallait donc prendre ses précautions, ce que j'avais fait (cape de pluie, parapluie, plastiques étanches pour protéger mon matos, etc...). En lisant certaines réactions de personnes qui exigeaient un remboursement parce qu'elles avaient été trempées et qu'elles avaient du regarder le spectacle debout pendant plus d'une heure, ça me paraît vraiment excessif. Pour certains, on a l'impression qu'il faudrait presque leur dérouler le tapis rouge avec un seau de champagne au bout...

Quant à savoir s'il fallait annuler le show ou pas, la question est délicate. Annuler signifie rembourser tous les tickets, et il y a probablement des assureurs derrière qui mettent la pression pour ne pas en arriver là. Quant à la sécurité, ils auraient éventuellement pu annuler vers 20h, c'est-à-dire avant l'orage. Annuler une fois que l'orage était là n'aurait servi à rien, sinon créer un mouvement de foule encore plus important, sans compter qu'il n'y avait sans doute pas beaucoup moins de risque de prendre un impact de foudre 200m plus loin plutôt que sur le site.

D'un autre côté, s'ils avaient annulé, je suis certain que les gens auraient râlé quand même, en prétextant qu'ils viennent de loin juste pour ça, et qu'il aurait suffi d'attendre 1/2h que l'orage se calme avant de tirer le feu. De ce point de vue-là, le maire n'avait pas tout à fait tort pour justifier la non-annulation. La seule chose qu'on pourrait reprocher, c'est la fameuse annonce météo qui s'est révélé être complètement fausse, et peut-être le fait de ne plus effectuer de filtrage aux entrées lorsque l'orage a été terminé (ce qui fait que n'importe qui pouvait accéder n'importe où). Sur ce point, je pense que les bénévoles ont tout simplement été pris de court, ils n'étaient sans doute pas préparés à un tel mouvement de foule.

Au final, le spectacle n'a eu que quelques minutes de retard, et a pu être présenté en intégralité sans trop de soucis (exception faite de la sono qui avait apparemment grillé sur toute la partie gauche du site). Personnellement, venant de (très) loin, une annulation m'aurait vraiment déçu. Là, j'étais quand même bien content que le spectacle aie pu avoir lieu, même si les conditions étaient loin d'être optimales.

Bon allez, on oublie tout ça, et croise les doigts pour que ça n'arrive plus, et on se dit que ça ne pourra pas être pire en 2015 ! Encore merci et bravo à toute l'organisation et aux artificiers, malgré les conditions difficiles !