FETE NATIONALE BELGE

Bruxelles - 21/07/2013

Une semaine jour pour jour après la fête nationale française à Paris, c'est maintenant au tour de Bruxelles de fêter la Belgique. Le w-e avait été bien crevant (concert, tournage de clip, descente de la Lesse), il faisait mourant de chaud, mais bon, comme c'est à 4km de chez moi, je n'allais quand même pas louper ça. Surtout que j'étais impatient de voir si le feu allait être le même que l'année d'avant...

J'avais prévu d'arriver 2h à l'avance pour aller faire un petit tour à l'arrière du Palais des Académies, histoire de prendre quelques photos du matos. Mais alors que j'étais dans le métro, voilà que je me rends compte que j'ai oublié la carte-mémoire de mon appareil photo... Obligé de faire demi-tour donc.

J'arrive finalement 1h avant le début du feu, plus le temps d'aller faire des photos des backstages, je me rends donc directement sur la Place des Palais, qui est déjà archi-blindée de monde, bien plus que l'année d'avant. Dur dur de trouver une place pour déployer mes 2 trépieds, j'ai vraiment dû m'incruster dans la foule.

22h30, tous les gens s'émerveillent : "oooh regardez, c'est le roi !! c'est Philippe et Mathilde !". Pour ceux qui auraient échappé au tapage médiatique, c'était notre nouveau roi depuis aujourd'hui, et il faisait une apparition sur le balcon du Palais. Bon, perso, j'en ai rien à foutre, et j'avoue que son ridicule discours à 3 phrases m'a un peu fait rire. Au risque d'en choquer certains, je trouve que ce type a toujours l'air complètement abruti dès qu'il ouvre la bouche. Il a toujours l'air mou, mais mou !!! Soit.

Revenons à nos moutons. J'avais lu quelques jours plus tôt que le feu serait précédé d'un son et lumière en 3D mapping sur la façade du Palais des Académies. Bon, il y avait effectivement bien des projections en 3D mapping, mais c'était juste des motifs fixes dont les couleurs changeaient toutes les 30 secondes environ. Je me suis dit "ca sent le truc vite torché en dernière minute". Et ça a duré 20 bonnes minutes comme ça.

Heureusement, quelques minutes avant le feu, il y a tout de même eu un vrai show en 3D mapping, qui était vraiment travaillé celui-là, où on voyait la façade "bouger" et se transformer. Bon, vu que le Palais est très bas et avec la foule qu'il y avait devant moi, j'avais pas une super vue, mais ce que j'en ai vu était quand même pas mal.

23h, place au feu ! Voici déjà les photos, mes commentaires ainsi que la vidéo viendront juste après ! Pour des raisons d'esthétisme de la page, j'ai splitté les photos en 2 parties : d'abord les horizontales, puis les verticales !!

Petite note en passant : vous aurez peut-être remarqué qu'il y a presque tout le temps une tête devant l'objectif... Sorry, mais la foule étant comme d'habitude assez compacte (encore plus que l'année passée... j'ai toujours dit qu'ils devraient tirer le feu au Heyzel...), beaucoup de parents prenaient leurs gosses sur les épaules, pour le bonheur des gens juste derrière eux, et même avec mon trépied de plus de 2m de haut, je ne peux pas faire de miracle. C'était déjà le cas l'année passée, mais cette année c'était pire, impossible d'y échapper, car quand il y en a un qui arrête, il y en a toujours bien un autre pour prendre le relais. Bon ok, sans ça, je veux bien croire que les gosses ne voient rien, mais voilà, ça m'énerve quand même !

Sur ce, voici donc la 2° série de photos :

En 2012, je m'étais fait la réflexion que le feu était très similaire à celui de 2010. Un bon 50% de la bande-son était identique, et au niveau des effets ça se ressemblait très fort. J'étais donc curieux de voir s'ils allaient encore nous servir la même chose. La réponse est : pas entièrement. Au niveau du feu en lui-même, je ne dis pas qu'il n'y a pas de différence dans les produits, mais on retrouvait tout de même des similarités. D'autant plus qu'ils disposent leurs toujours produits de la même façon, et qu'ils ont toujours la même manière de tirer, en utilisant les mêmes types de produits. A ce niveau-là c'est assez flagrant.

Une nouvelle fois, comme d'habitude en Belgique, la majorité du feu se composait de compacts et de chandelles. Aucun pot-à-feu ou mono-coup, beaucoup de bombettes, assez peu de bombes (à ce niveau-là ça faisait contraste avec le feu de Paris la semaine avant !). Les premières bombes n'ont d'ailleurs explosé qu'après 6 minutes de feu. C'est sans doute une impression, mais le feu m'a semblé un peu moins fourni que celui de l'année d'avant (pourtant çà devait être à peu près pareil).

Même si je trouvais une fois de plus que le feu manquait d'intensité, il y avait toujours de beaux produits en général. Encore qu'au niveau des bombes, j'ai dans le souvenir que j'avais été plus impressionné en 2012. Mention spéciale aux compacts que l'on voit dans la vidéo ci-dessous à partir de 3'06, ils sont vraiment superbes (mais il y avait exactement les mêmes l'année passée !).

Pas mal de produits or et argent tout au long du feu, ça manquait parfois de couleurs. Premier bouquet assez sympa, mais sans plus, il manquait lui aussi de couleurs un peu flashy. Petit interlude un peu étrange, avec un gros gâteau d'anniversaire projeté sur la façade, alors que des jets faisaient office de bougies sur le toit. L'idée était sympa, j'ai cru que le feu était fini, mais il restait encore un 2° bouquet, cette fois-ci composé entièrement de produits couleur or. Plusieurs très belles bombes kamuro de gros calibre sur la fin, mais pour un bouquet, ça manquait de puissance (le syndrome de tout feu belge qui se respecte...).

Au niveau de la bande-son, j'ai relevé seulement 3 musiques identiques à celles de 2012 (et qu'on retrouvait déjà dans le feu de 2010...). Bon allez, c'est pas encore trop grave, encore que sur un feu de seulement 25 minutes, il y aurait peut-être moyen de varier quand même d'année en année.

Quasi toutes les musiques utilisées étaient des musiques classique ou d'opéra, rien à redire là-dessus. Il y a eu une musique avec un style irlandais au milieu, mais ça passait encore bien, ça ne m'a pas choqué, contrairement à la chanson latino qu'il y avait juste après, et qui à mon sens n'avait vraiment rien à faire là, c'était totalement incohérent par rapport au reste. Une particularité aussi, celle d'avoir utilisé 2 fois la musique de Carmina Burana. La première fois en version "normale", et la deuxième fois en version remixée un peu plus moderne, pour le bouquet. Bon c'est pas que j'aimais pas loin de là, mais je trouvais ça un peu bizarre d'avoir 2 fois la même musique.

Sur ce, voici la vidéo :

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

Quelques photos de l'arrière du Palais des Académies, après le feu. C'est bien ce que je pensais : disposition similaire aux autres années, et à priori il y avait à peu près le même nombre de bombes. Rien de neuf sous le soleil donc.

Il y a quand même un truc qui m'a fait marrer (enfin façon de parler), c'est de lire dans la presse qu'en l'honneur du nouveau roi, le nombre de "fusées" avait été "largement augmenté". Avec évidemment comme à l'accoutumée des chiffres vides de sens, du style "plus de 6500 fusées, soit 2000 de plus que l'an passé...". Rhalala, qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre !!! De un, ça ne veut rien dire, et de deux, c'est vraiment prendre les gens pour des cons, car le feu n'était certainement pas plus fourni que d'habitude !!

Et c'est très regrettable je trouve, car pour une fois qu'ils avaient l'occasion, ils auraient franchement pu faire un effort pour marquer le coup. Encore la faute à la "crise"...

Retour au bercail pour une nuit de repos bien méritée après ce week-end éprouvant ! J'ai pas eu le courage de m'engouffrer dans le métro en voyant le monde qu'il y avait, et la chaleur étouffante n'arrangeait rien ! Vive le taxi, au moins je ne devais pas marcher, et j'avais la clim !