SAINT-NICOLAS

Nancy - 01/12/2012

Avant-dernier feu de 2012, et même le dernier feu "majeur", à l'occasion de la Saint-Nicolas à Nancy. Je suis arrivé suffisamment tôt, tant qu'il faisait encore clair, afin de pouvoir jeter un oeil au dispositif. Comme à l'accoutumée, quelques chandelles et mono-coups sont visibles sur les toits de la Place Stanislas.

Mmmmh, il y aura des lasers aussi ! Un de chaque côté. Il y avait aussi quelques robots de lumières disposés au centre de la Place, mais qui n'auront pas été utilisés durant le spectacle. C'était peut-être juste pour le lendemain, je ne sais pas trop.

Les bombes, à l'arrière de la Place Stanislas. J'ai eu l'impression qu'il y en avait plus que les autres années (impression renforcée lorsque j'ai comparé avec les photos des années précédentes après-coup). Il m'a semblé notamment qu'il y avait beaucoup plus de bombes de 50 que d'habitude. En tout, j'ai compté environ 480 mortiers de 50, 290 de 75 et 38 de 100 ou 125. C'est pas mal mine de rien !

Quelques minutes avant le début du show, tout à l'arrière de la place, comme d'habitude.

Et c'est parti pour environ 1/2h de spectacle. J'espérais bien qu'il soit meilleur que celui de l'année d'avant, qui avait été assez décevant. Et sans beaucoup de suprise, ce fut le cas ! Enfin, avec Couturier aux commandes, je n'avais pas trop de craintes à vrai dire.

La trame du show était bassée sur le traditionnel récit de la légende de Saint-Nicolas, accompagné de projections d'images sur les façades latérales (on ne les voit pas très bien sur la vidéo, à moins que ce soit très lumineux, en général ça passe assez mal). La bande-son était composée exclusivement de musiques classiques du début à la fin, c'était très cohérent par rapport à l'année passée. Les bandes-son utilisées par Couturier sont souvent très soignées je trouve, je m'étais déjà fait la réflexion quelques moins plus tôt à la fête de la mirabelle à Metz.

Pas de grosses suprises durant le feu, mais il était joli. A plusieurs reprises, il y avait des petits produits sur les façades latérales, ce qui donnait vraiment un spectacle à 180°. Plusieurs jeux de flammes traditionnelles et flammes de couleurs aussi sur les toits à l'avant, comme ils avaient déjà fait en 2010. Rien de vraiment nouveau lorsqu'on a déjà vu plusieurs feux Couturier, mais ça reste sympa.

Le seul regret est l'absence de canons à confettis au centre de la place, comme c'était déjà le cas l'année passée. Dommage, car avec quelques spots, ça donne toujours un côté magique en plus, et c'est très apprécié par le public.

Aussi, je n'étais pas spécialement convaincu par l'utilisation des 2 lasers. C'était très joli, mais je trouve que ça ne collait pas vraiment avec l'ambiance générale du spectacle. C'est quelque chose que je verrais plutôt sur un show un peu plus "moderne", sur de la musique électronique assez dynamique. Dans le cas présent je pense que de simples robots de lumières blancs auraient été plus adéquats.

Tout comme à le fête de la mirabelle au mois d'août, ils ont refait le coup du "on-vous-fait-croire-que-c'est-le-bouquet-mais-non-c'est-pas-fini" !! C'est entre 23'05 et 23'50 sur la vidéo ci-dessous. Bon, ok c'est pas gigantesque non plus, mais sur pleins d'autres feux de moindre envergure, ça aurait vraiment pu être le bouquet, d'autant plus que la musique s'y prêtait bien. J'avoue que même moi j'y ai cru, juste avant que je ne remarque qu'on n'était qu'à 23 minutes de spectacle, c'était un peu court.

D'autant plus que les façades se sont illuminées, la musique est repartie, pour l'apparition de Saint-Nicolas, à l'avant de la place (on ne le voit pas sur la vidéo car il est juste dans l'axe derrière la statue).

Le vrai bouquet est venu un peu après, d'abord environ 1'30 de pré-bouquet, plus une minute de bouquet, avec un effet crescendo très réussi, autant dans les effets pyro que dans la musique qui s'accélérait au fur et à mesure. La cerise sur le gateau pour clôturer ce très beau feu ! Les avis avaient l'air unanimes dans la foule, ainsi que parmi mes connaissances "pyro" qui étaient présentes.

Sur ce, la vidéo !

Liens vidéo : Youtube - Vimeo