LE GRAND FEU

Saint-Cloud - 08/09/2012

J'avais eu la chance d'y participer en 2009, je m'y étais rendu en simple spectateur en 2010, mais j'avais dû skipper l'édition 2011 pour cause de conflit d'agenda. L'édition de 2010 m'avait quelque peu déçu, principalement à cause de manque de musique pendant la majorité du feu (et pendant 1h30, ça fait long). Le bouquet final ne m'avait pas convaincu non plus, il était trop long et trop linéaire.

J'étais donc assez curieux de découvrir le feu de cette année, qui était le dernier (très) gros feu de l'année pour moi. J'avais la chance de pouvoir accéder à la zone presse, située au-dessus de la tribune centrale, juste dans l'axe de la grande cascade, une place de premier choix donc ! Encore un tout grand merci à l'artificier de Fêtes & Feux qui m'a permis d'accéder à cet endroit privilégié, il se reconnaîtra ;-) . J'ai bien fait d'arriver tôt, car les photographes et caméramans étaient nombreux, on était assez serrés là au-dessus !

Beaucoup de pièces sur mâts à l'avant-plan, je crois que c'est le seul grand feu où on peut en trouver autant (du moins dans ceux que je connais). Il faut dire que ça demande plus de travail et de mise en place que d'autres types d'effets, ce qui explique sans doute cela.

Derrière les arbres, 4 grandes structures élévatrices sur lesquelles étaient placés une multitude d'effets (principalement des chandelles et compacts), de façon à ce qu'ils passent bien au-dessus des arbres et qu'ils soient visibles par tout le monde.

Le show a commencé avec une présentation de Jean-Eric Ougier et Patrick Joly, détaillant les différents effets pyrotechniques utilisés. Ca a démarré relativement fort avec une démonstration de mascleta espagnole, et son lot de marrons d'air et autres effets bruyants. On a eu droit ensuite à une démonstration de fusées, bombes de 75, 100, 125, 150, chandelles, bengales, et de jets. Aucun mot sur les compacts cependant. La présentation était assez sympa et intéressante pour le public lambda je trouve. Elle s'est terminée avec un mini-bouquet d'environ 3 minutes, qui donnait déjà bien le ton du spectacle qui allait suivre.

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

Après cette introduction déjà bien fournie, le Grand Feu a véritablement commencé. Pas moins d'1h15 de feu non-stop, sans entracte, ni même sans de petits breaks entre les différents tableaux, qui s'enchaînaient les uns après les autres. En guise de prélude, une petite introduction "historique", accompagné d'un très bel embrasement aux bengales, sous les arbres et tout autour de la Grande Cascade.

Habituellement, je ne suis pas spécialement fan des spectacles pyrotechniques "historiques". Ici par contre, j'ai trouvé ça vraiment bien. C'était juste une introduction, qui n'a pas duré très longtemps, et je trouvais la narration très sobre. Mention spéciale à la toute dernière phrase, que j'ai trouvée magistrale : "Mesdames et Messieurs, voici... Le Grand Feu". Ca sonnait vraiment bien, et ça faisait très "classe" !

Cette introduction sera le seul passage avec une narration. Le reste, ce n'était que de la musique et du feu. En 2010, il y a avait eu si je me souviens bien seulement 3 tableaux avec de la musique sur l'ensemble du feu, ce qui était un peu bizarre. Cette fois-ci c'était l'inverse et c'était bien mieux ainsi, seulement 3 tableaux "secs" sur les 20 que contenait le feu (le bouquet final mis à part).

J'ai splitté la vidéo en 2 parties, la première contient le prélude et les 11 premiers tableaux (intro comprise). Quelques points qui ont retenu mon attention :

>> Sur le 2° tableau (8'19), on découvre la présence de nombreux skytracers. Il n'y en avait pas lors des précédentes éditions (du moins pas en 2009 ni 2010). C'était un ajout très appréciable, ça rajoute de la dynamique, et ça permet également de compléter les tableaux pyro en jouant avec les couleurs. Néanmoins, à certains moments, ils étaient un peu trop présents et masquaient un peu les effets pyro. Cela dit, il y avait pas mal de fumée, ce qui les rendait d'autant plus visibles. Les mouvements étaient aussi parfois un peu trop rapides par rapport à l'ambiance de la bande-son.

>> 3° tableau (11'50), ou comment faire un tableau de 2 minutes, en utilisant exclusivement (ou presque) des marrons d'air !

>> 4° tableau (14'08) : quelques mono-coups au début, où on sent qu'il y avait une certaine volonté de les faire partir en synchro avec la musique, mais c'était un peu approximatif, dommage. Un peu plus tard dans le même tableau (16'15), plusieurs cascades illuminent tout le site, assez grandiose !

>> 7°tableau (23'05) : 2 grands soleils avec des effets crackling se mettent en action, ils étaient relativement impressionnants.

>> 8° tableau (25'35) : du piano et de multiples effets kamuro (éventails, chandelles, jets, queues de cheval). Un tableau superbe, et très silencieux. Le calme avant la tempête...

>> 9° tableau (28'40) : un des 3 tableaux "secs", composé presqu'exclusivement de comètes sifflantes. On croyait toujours que ça allait s'arrêter, mais il y en avait de plus en plus, et ça a été crescendo pendant plus de 2'30 ! Un tableau très "strident", c'est le moins qu'on puisse dire, un peu aggresif pour les oreilles !

>> 10° tableau (31'33), avec au début de nombreux jets disposés en arcs de cercle, assez joli.

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

Deuxième vidéo, avec les 8 autres tableaux du feu, suivis du bouquet final. Encore plusieurs points à souligner :

>> 12° tableau (début de la vidéo) : une multitude de "colonnes" de flashes blancs, qui étaient suspendus aux arbres.

>> 14° tableau (4'50) : un autre embrasement magistral de tout le site, progressivement, avec des bengales de différentes couleurs, dont certains clignotants.

>> 16° tableau (15'05) : encore un embrasement aux bengales ! Il y en avait pas mal tout le long du feu, mais c'était chaque fois différent. Les couleurs étaient différentes, parfois c'était des bengales seuls, parfois accompagnés d'autres effets. Dans ce tableau-ci, la combinaison des bengales rouges et oranges avec les skytracers bleus rendait super bien.

>> 19° tableau (20'25) : le plus long de tous je pense. La majorité des tableaux duraient entre 2 et 4 minutes. Celui-ci a duré pas moins de 6'30, sur fond de musique irlandaise. La première partie était assez calme, mais ça s'est fort intensifié par la suite (à partir de 25'48). La dernière minute était très rythmée, les combats de comètes à l'avant-plan, répartis sur 3 postes, étaient vraiment sympas.

>> 20° tableau (27'08) : le dernier avant le bouquet final. En fait, ça aurait déjà pu être le bouquet final, car c'était déjà très intense. Je ne serais pas reparti déçu si le feu s'était terminé comme cela. Mais pourtant ce n'était pas encore la fin...

Le bouquet final commence à 30:22 dans la vidéo ci-dessous. Il aura duré plus de 5 minutes. Pas de musique durant ce grand final, ce qui n'était pas spécialement dérangeant car de toutes façons, on n'aurait probablement pas entendu grand chose vu la puissance du feu. On a bien pu profiter du seul bruit des bombes, ce qui était original par rapport aux autres grands feux d'envergure similaire. Je ne dirais pas que c'était mieux ni moins bien, juste différent.

Le bouquet a commencé avec pas mal de marrons d'air, puis ça s'est intensifié, avec une séquence qui ressemblait très fort au mini-bouquet tiré juste après la présentation des effets en début de spectacle.

Le plus gros du bouquet commence à 33'55, et dure exactement 2 minutes. Visuellement, j'ai envie de faire un peu la même critique que celle que j'avais faite en 2010 : c'était trop long et trop linéaire ! C'est très rare que je dise qu'un bouquet final est trop long, généralement c'est plutôt l'inverse, ça passe trop vite et on aimerait bien que ça dure un peu plus longtemps. En fait ce n'est pas vraiment la longueur en elle-même qui m'a dérangé, mais plus le fait qu'il n'y avait pas de montée en puissance. Sur la vidéo ci-dessous, on peut se rendre compte qu'entre 34'et 36', les bombes explosent par dizaines, mais c'est tout le temps la même chose pendant 2 minutes, et on se demande quand ça va s'arrêter.

Néanmoins, pour la puissance et l'intensité, rien à redire, le public en a clairement pour son argent !

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

Et voilà, c'était donc le dernier gros feu de la saison 2012 ! Autant l'édition 2010 m'avait laissé une impression un peu mitigée (principalement due à l'absence de musique), autant l'édition de cette année m'a vraiment conquis ! Les tableaux étaient très variés, la bande-son absolument superbe du début à la fin, le site est très bien mis en valeur, il y a pas mal de petits produits qu'on n'a pas l'habitude de voir ailleurs. En tout cas, je n'ai pas vu le temps passer !

Le seul truc qui manque - et je trouve que c'est un peu dommage pour un événement qui se proclame "Le plus grand feu d'artifice d'Europe" - c'est peut-être un peu plus de produits synchros avec la musique. Pas tout le temps non plus, mais juste sur 2 ou 3 séquences, ça pourrait être pas mal. Quelques rafales de mono-coups seraient les bienvenues aussi, il y a clairement la place pour le faire. Et il y aurait moyen de faire des séquences assez dingues, avec des rafales à l'avant-plan juste devant les arbres, d'autres juste derrière les arbres, et encore d'autres le long du bassin et jusqu'au-dessus de la Grande Cascade, ce qui donnerait un très bel effet de profondeur je pense.

Pour terminer, quelques images, prises directement via ma caméra pendant que ça filmait. Bon, c'était plus un test qu'autre chose, ça vaut ce que ça vaut (c'est-à-dire pas grand chose !)