VUURWERKFESTIVAL

Knokke-Heist - 23/08/2012

En 2011, je ne m'étais rendu qu'un seul jour au festival de feux d'artifice de Knokke, et j'avais pu y découvrir la société italienne Vaccalluzzo, dont la prestation avait été assez remarquable, avec pas mal de mono-coups notamment. Dans les mois qui ont suivi, je suis tombé sur plusieurs vidéos de feux italiens (entre autres tirés par Vaccalluzzo), et je me suis rendu compte qu'ils tirent pas mal de feux dans le même genre là-bas.

Dans la liste des concurrents de cette année figurait une autre société italienne : Scarpato. Je n'avais pas trop le temps d'aller voir tous les feux du festival (sachant qu'il y a un feu tous les deux jours), mais je m'étais dis que j'irais quand même en voir un ou deux. Sans trop d'hésitation, c'est Scarpato qui a été prioritaire dans mon choix, j'espérais bien que ça allait être du même acabit que le feu de Vaccalluzzo l'année d'avant. Au final, il s'est avéré que c'était encore mieux !

Le feu a commencé par une brève introduction avec feux de bengales. Il y a souvent plusieurs concurrents qui utilisent des feux de bengales lors de cette compétition. Perso je trouve ça assez nul, sachant qu'il n'y a absolument rien à mettre en valeur, si ce n'est des tas de sables, qu'une grande partie du public ne voit même pas vu qu'il y a pleins de petites cabanes en bois juste devant. Bref...

Après ça, c'est devenu beaucoup plus intéresant ! Les premières salves de mono-coups ont commencé, et on en retrouvera très fréquemment jusqu'à la fin du feu. Un vrai déluge de mono-coups en fait, dont la synchro avec la musique était excellente tout au long du feu.

Sur le moment-même, ça m'a semblé tout simplement excellent. Après-coup, en re-visionnant la vidéo, je trouve ça parfois un peu répétitif, d'autant plus que c'étaient souvent les mêmes types de produits qui revenaient (souvent des comètes + mini pot-à-feu, dont seule la couleur changeait). Enfin, je ne vais pas faire la fine bouche, ça reste tout de même assez exceptionnel ! Ils ont sans doute dû tirer pas mal de lignes pour faire ce qu'ils ont fait, et on ne peut pas nier le fait que c'était parfaitement en place.

Le 6° tableau, entre 14'16 et 16'26 dans la vidéo ci-dessous, fut incontestablement le plus impressionnant. Ils avaient installé une grue, avec des dizaines de mono-coups disposés à 360° autour d'un axe central. Après re-visionnage de la vidéo, j'ai compté pas moins de 25 rafales, avec environ 15 mono-coups chaque fois. On a eu droit à toutes les combinaisons possibles je pense, sans compter qu'il y avait bien sûr encore d'autres mono-coups au sol, et toujours une très bonne synchro avec la musique, qui était très rythmée. C'était vraiment un truc de fou ce tableau !! Et je n'étais certainement pas le seul à le penser vu la réaction du public à la fin. Le seul petit reproche que je pourrais faire, c'est que la grue était un peu dé-centrée, et un peu trop basse.

Dans le 7° tableau, les rafales de pots-à-feu bleus, que l'on voit à partir de 18'34, étaient assez impressionnantes également.

Le feu de Vaccalluzzo en 2011 m'avait semblé parfois un peu faible en terme de puissance, notamment sur le bouquet final. Ca n'a pas été le cas ici. Chaque tableau était en général terminé par un mini-bouquet, et on a eu droit à un vrai bouquet final, très bien fourni.

Au niveau de la bande-son, ça partait un peu dans tous les sens. D'habitude j'aime pas, mais là, la synchro était tellement incroyable que je n'y ai même plus pensé. Je retiendrai quand même le remix du thème de 2001 l'Odyssée de l'espace, sur le tout premier tableau, qui était assez original. Ainsi que la musique sur le 6° tableau dont je parlais plus haut. C'est un thème connu, j'ai cherché longtemps pour retrouver ce que c'était exactement. Finalement on m'a aidé, il s'agit de la Danse du Sabre.

Sur ce, la vidéo :

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

Même si les mono-coups étaient parfois un peu répétitifs, au niveau mise en place, je crois que c'est un des meilleurs feux (si pas le meilleur) qui ait jamais été tiré à Knokke. A la fin du feu, j'ai enfin rencontré brièvement Jack (le type du site bien connu Pyroworld.nl), qui filme tous les feux à Knokke (et ailleurs !) depuis des années, et il était du même avis.

Même sans avoir vu les autres feux de la compétition, il était quasiment certain que Scarpato serait le grand gagnant de cette édition, et ils le méritaient amplement. Ce sera confirmé officiellement quelques jours plus tard lors de la soirée de clôture !

En tout cas, mon intuition était excellente lorsque je disais que s'il y avait bien un feu à aller voir sur cette édition 2012, c'était celui-ci !