FETE NATIONALE FRANCAISE

Paris - 14/07/2011

> Coucher de soleil sur la Tour Eiffel
> Feu d'artifice du 14 juillet

Au lendemain du feu à Mittersheim, direction Paris, pour la 3° année consécutive, pour un des plus gros spectacles pyro annuels en France. J'étais arrivé vers 17h l'année passée, juste lorsque la Tour Eiffel venait de fermer, impossible donc d'aller prendre des photos du champ de tir au Trocadéro depuis le 1° étage de la Tour. J'avais donc prévu le coup cette année, et je suis arrivé vers 15h30 en me disant que ça devrait être bon. Ben raté, la Tour était déjà fermée pour raisons de "sécurité", probablement à cause du concert SOS racisme qu'il y avait sur le Champ de Mars à partir de 18h.

En fait, c'est même carrément toutes les rues avoisinant la Tour qui sont fermées. Impossible d'approcher à moins de 400m à la ronde, tous les accès étaient ultras-blindés, ils auraient enfermé la Tour dans un grand sarcophage en béton de 800m de diamètre que ça aurait été à peu près pareil. Déjà ça, ça m'a un peu énervé...

Je ne parle même pas du Trocadéro, qui est encore plus "fermé", bien que ce soit compréhensible. Voilà les seules photos que j'ai pu prendre en utilisant mon zoom, et en allant très vite, car les flics m'avaient déjà interpelé en me disant de faire demi-tour, alors que j'étais pourtant encore à 30m derrière les barrières...

Fin d'après-midi, tout mon plan tombe à l'eau... Je pensais me placer bien peinard sous la Tour Eiffel pour admirer le feu, comme l'année dernière. C'était sans compter qu'il était absolument impossible d'y accéder. Même la route se trouvant devant le parvis, où il y a d'habitude des milliers de spectateurs, était fermée 400m avant. Mais alors, il faut qu'on m'explique à quoi servaient les tours de sonorisation sur le pont, et les centaines de barrières nadar disposées sur cette route, si la zone était interdite aux spectateurs. Et comme d'habitude, quand on demande des infos à la police, genre "est-ce que vous comptez ré-ouvrir la route plus tard ?", ils ne sont jamais au courant de rien...

Bref, donc il n'y avait que 2 endroits d'où on pouvait voir le feu de face : derrière le Trocadéro, mais c'est pas très grand et pas de musique de ce côté-là, ou bien sur le Champ de Mars. Je choisis donc ce dernier. Il y a plusieurs accès en parallèle, tout le long du parc, tous contrôlés par plusieurs policiers, avec fouille systématique des sacs, ce qui génère pas mal de file. Je me dis "bon, je vais aller plus loin, il y aura certainement moins de file". C'était effectivement le cas, mais obligé de passer par la fouille quand même.

C'est là qu'un premier flic m'interdit de rentrer avec mon pied d'appareil photo !! Je lui dis texto "non, mais vous rigolez ?? Il y a 2h, quand je suis arrivé, il n'y avait aucun contrôle, tout le monde pouvait rentrer avec n'importe quoi !!". Rien à faire, il refuse de me laisser rentrer, car la consigne c'est la consigne... Je lui dis très clairement que je vais quand même essayer de passer un peu plus loin, on verra. 2° tentative : même chose !!! Non mais franchement j'ai jamais vu ça !! Ils sont vraiment trop paranos avec la sécu à Paris, et ça commence vraiment à m'énerver, je suis même sur le point de me barrer et de retourner d'où je viens pour aller voir le feu de Couturier à Metz. Heureusement, la 3° tentative sera la bonne, le flic m'a laisser entrer sans problème (ils ont pas du avoir les mêmes consignes, bande de boulets va !!!).

Me voilà donc au bout du Champ de Mars, plus question de ressortir pour risquer de ne pas pouvoir re-rentrer après. Il est un peu moins de 18h, encore 4-5 heures avant le feu, mais le site est déjà pas mal rempli.

20h, il y a de plus en plus de monde, alors que le concert de SOS racisme continue à l'autre bout du site. Ca fait un peu passer le temps, même si c'est à des années-lumières de la musique que j'apprécie... Nolwenn Leroy, Yannick Noah, Obispo, et pleins d'autres dont j'ai jamais entendu parler... Mouais, on peut dire que j'aurai eu ma dose de variétés pour les 10 ans à venir lol...

Bon allez, parlons du feu quand même ! C'était Lacroix-Ruggiéri qui était aux commandes cette année. Pas trop de soucis à se faire quant à la qualité du spectacle en principe. Néanmoins, malgré le fait que j'aime bien ce que fait David Proteau en général, j'ai mieux aimé le feu de Couturier de l'année d'avant. Il m'avait semblé plus rythmé, plus varié, sans compter le fait que j'avais une bien meilleure place.

Pas mal de bombes aux couleurs du drapeau français au début. Dans l'ensemble, il me semble que la diversité des couleurs était moins importante que l'année passée, il y avait beaucoup de bombes couleur or, je me serais presque cru à un feu du Groupe F par moments (sans que ce soit péjoratif bien entendu). Pas moins de 3 séquences kamuro sur l'ensemble du feu, ma foi très jolies, mais peut-être un peu redondantes.

La 3° (à 31'21 sur la vidéo) ressemblait comme 2 gouttes d'eau à celle d'Annecy 2010, avec des superbes bombes-tronc par dizaines, et ce après qu'une voix off ait demandé au public de faire une fresque lumineuse avec les GSM. Exactement comme à Annecy également. Je ne suis pas fan de ce genre de truc, ça fait un "trou" pendant le spectacle, ça "économise" 1 minute de feu, et ça ne sert à rien car dans le public, c'est impossible de profiter de l'effet produit. Ca doit juste être beau pour quelques photographes perchés sur la Tour (encore qu'ils devaient tous être de l'autre côté). Bref, les gens ont l'air d'apprécier quand même, bon ok...

Au niveau originalité, on retiendra surtout les bombes en forme de roses, avec la tige et les feuilles (à partir de 24'13 sur la vidéo).

Beaucoup de gros calibres dans les bombes, il devait y avoir une belle panoplie de mortiers de 150 et 200. Pour ça, le fait d'avoir beaucoup plus de recul que l'année passée m'a sans doute permis de mieux me rendre compte de la grosseur des bombes par rapport à la Tour.

Par contre, LE truc très frustrant, c'était les rafales sur toute la largeur du Trocadéro et le pont devant la Tour Eiffel. Ca aurait sans doute été très bien en étant tout devant, mais vu que l'esplanade et la route devant la Tour étaient barricadés... Là, avec la Tour dans le champ de vision, et les arbres sur les côtés du Champ de Mars, c'était tout de suite moins impressionnant, d'autant plus que la scène du concert juste devant l'arcade de la Tour Eiffel bouchait encore un peu plus la vue. Bien joli de faire pleins de super rafales de 50 mono-coups chaque fois, ça donne très bien sur les vidéos officielles qui ont un point de vue privilégié, ou pour les quelques VIP sur la Tour, mais pour 95% des spectateurs, impossible d'en profiter pleinement, ce que je trouve très regrettable.

Il en est d'ailleurs de même pour tous les effets semi-aériens en fait. Les bombes passent très bien (et heureusement, elles constituent la plus grosse partie du feu), mais le reste n'est pas toujours très visible vu la configuration du site (raison pour laquelle je regrettais à fond ma place de 2010, sous la Tour). L'année passée, Couturier avait disposé pas mal de petits produits sur des structures élévatrices, pas sûr que c'était le cas cette année. Dommage.

Le bouquet final a été légèrement gâché par la fumée. Un rien plus court que celui de 2010, je l'ai trouvé également moins impressionnant. A nouveau, c'est peut-être simplement à cause de l'endroit où je me trouvais, le bruit était bien plus impressionnant sous la Tour qu'au bout du Champ de Mars, 1km plus loin. Néanmoins, je pense quand même que la montée en puissance était bien plus spectaculaire l'année passée.

Bref, au final, un beau feu tout de même, mais un peu en-dessous de mes espérances, et qui m'a moins marqué que celui de 2010. De plus, les conditions de vision n'étaient pas optimales, la foule étant vraiment très dense, on se serait cru dans une fosse de concert. Sur ce, voici la vidéo. Sorry, l'image bouge très légèrement, c'est justement du à la foule. Elle était si compacte que je n'ai guère eu d'autre choix de replier mon trépied afin de l'utiliser comme monopod.

Liens vidéo : Youtube - Vimeo

> Coucher de soleil sur la Tour Eiffel
> Feu d'artifice du 14 juillet