GRASPOP METAL MEETING

Dessel - Du 19 au 21/06/2015

> Concertsdu vendredi
> Concerts du samedi
> Concerts du dimanche
> Photos "people"

Plus de PPM Fest, pas de Durbuy Rock (rien qui me plaisait sur l'affiche), pas de Hellfest car trop proche de notre retour des USA, et pas d'Alcatraz au mois d'août pour cause de conflit d'agenda ! Et tout ça alors que ma moyenne de concerts en 2015 était déjà bien basse par rapport aux autres années ! Et comme je voulais faire quand même au moins un fest dans l'année, vu mon agenda il ne restait plus que le Graspop, pour lequel je me suis finalement décidé en dernière minute (j'attendais de voir les prévisions météo).

1° concert du week-end : Butcher Babies, un groupe de metalcore américain dont le seul intérêt résidait dans l'aspect visuel des deux chanteuses à vrai dire. Et le fait d'être à deux frontwomens sur scène n'apportait même rien, étant donné qu'elles chantent (hurlent) toutes les deux de la même façon, et qu'elles font chacune leur petit show tour à tour, sans aucune complicité. Mais bon, visuellement, c'est sympa à regarder pour des mecs !

Deuxième groupe de la journée : les japonais de Sigh, et leur métal expérimental complètement déjanté, sans oublier une mise en scène très cliché, mais c'est toujours sympa ! Et puis il y a Dr. Miss Mikannibal, qui est aussi très sympa à regarder !

Et accessoirement, je ne suis pas trop mécontent de mon Sony DSC HX50 acheté en dernière minute (vu que le Graspop ne tolère toujours pas les réflex...). Pour un appareil photo compact, il s'en tire pas trop mal (j'étais relativement près de la scène cela dit).

J'enchaîne avec ce qui sera LA découverte du fest : Ne Obliviscaris, un groupe australien totalement inconnu pour ma part, mélangeant plusieurs styles de métal différents, mais principalement du prog et du black. Le batteur avait un super jeu, les deux chanteurs lead (une voix black et une voix en chant clair) étaient complémentaires, et l'un deux jouait en plus du violon, ce qui apportait une touche d'originalité à l'ensemble. Les morceaux étaient assez longs et complexes, et bizarrement, d'après plusieurs réactions que j'ai pu lire sur les forums du Graspop et du Hellfest en revenant, je n'ai pas été le seul pour qui ce groupe fut une très bonne découverte. A ré-écouter au calme chez moi !

Un peu de black métal norvégien bien sombre pour continuer, avec God Seed, entraîné par Gaahl et sa tête de mort-vivant.

1° conflit du week-end : Samael vs In Flames. Je choisis finalement Samael, par préférence et parce que ça faisait un bout de temps que je ne les avais plus vu. Sorry j'ai pas de photos, et je n'ai pas beaucoup de souvenirs du concert vu que j'étais un tantinet plein ! Mais c'était très bien, je me souviens avoir pas mal headbangué, j'en ai même perdu mes boules quies...

On passe à la tête d'affiche de la soirée, avec le 2° conflit du week-end : Ihsahn vs Kiss. Bon ben finalement ce sera Kiss, qu'on a regardé de loin. Ca reste sympa même si c'est toujours un peu le même show au fil des années, visuellement ça m'a même paru un petit peu moins impressionnant que les deux dernières fois. Et d'après les échos que j'ai eu, je n'ai rien perdu en n'allant pas voir Ihsahn car apparemment il a eu pleins de problèmes techniques pendant tout le concert.

Et pour terminer cette première journée, quelques photos du site... Bon alors n'en déplaise à certains mais je vais encore faire mon "pro-Hellfest" en faisant une petite comparaison des photos du GMM de cette année avec mes photos du Hellfest de 2014, mais franchement le constat est flagrant : le Graspop est vraiment moche à tout point de vue comparé au Hellfest, au niveau immersion et ambiance, c'est 0.

Première illustration : le bar du Graspop situé à l'entrée du fest vs l'espace bars principal du Hellfest. Bon allez ça va encore, mais c'était de très loin le plus beau bar du fest, le seul endroit avec un peu déco en fait, dans un chapiteau, assez sympa d'ailleurs, on y est resté jusque 4h du matin !

2° exemple : l'espace avec la grande roue.

3° exemple : la déco en général, qui au Graspop se résume à 2 peu près à grandes croix avec un éclairage blanc-néon on ne peut plus morose...

Et enfin, l'entrée du fest : une tente digne d'une foire agricole vs un portail en forme de cathédrale (et encore, d'après les photos que j'ai pu voir, le Hellfest a fait encore mieux cette année)

> Concertsdu vendredi
> Concerts du samedi
> Concerts du dimanche
> Photos "people"