DURBUY ROCK FESTIVAL

Bomal-sur-Ourthe - 11 & 12/04/2014

> 1° jour - vendredi
> 2° jour - samedi

Après un hiver décidément bien calme au niveau concerts, le mois d'avril tant attendu arrive enfin, avec le tout premier festival de l'année, j'ai nommé le Durbuy Rock Festival. Ca reste un petit fest très intime, et c'est très bien comme ça, parfait pour entamer la saison !

Arrivée sur place le vendredi soir après le boulot, on est pas mal à avoir fait le déplacement, j'ai croisé pas mal de gens que je connaissais, dont des visages très inattendus (enfin, surtout un... comprenne qui pourra !).

On entame la soirée avec Sonata Arctica, un groupe de heavy mélodique que j'avais découvert en 2001 à l'Eurorock lors de mon tout premier fest métal, et que j'avais revu au PPM en 2012 (mais dont je n'avais pas gardé un gros souvenir vu mon état lol). Bon, c'est du heavy tout ce qu'il y a de plus classique, très cliché, et c'est tellement kitschnounet (je crois que c'est le meilleur mot que je puisse trouver) qu'en fin de compte, c'est très plaisant à regarder !

On change de scène et surtout d'ambiance, avec le retour des italiens de Fleshgod Apocalypse, et leur black symphonique ultra-technique. A vrai dire c'était quasi exclusivement pour eux que je venais, et je n'ai pas été déçu ! C'est toujours aussi puissant, toujours aussi rapide, et toujours aussi net malgré la complexité des morceaux ! Une grosse claque une fois de plus ! Le groupe s'était légèrement agrandi par rapport à la première fois où je les avais vu, avec la présence d'une chanteuse lyrique, qui ne faisait que des choeurs en arrière-plan, mais c'était un petit plus bien sympa.

On repasse au heavy mélodique avec Stratovarius. En temps normal, je trouve ça sympa mais sans plus, mais là après Fleshgod Apocalypse, je dois bien avouer que ça me paraissait parfois un peu fade quand même (mais bon, je m'y attendais). J'étais quand même content lorsqu'ils ont joué Destiny à la fin du concert, ce qui m'a rappelé quelques bons souvenirs de quand on découvrait ce style de musique avec Julien à l'époque où on était en kot !

Et on termine la soirée avec Sevenson, un groupe de reprises de Maiden dans lequel joue Nico Louvigny à la batterie, mon remplaçant dans la Compagnie pour un concert au mois de juin lorsque je serai au Hellfest ! Ca faisait pas mal de temps que je voulais aller le voir en concert, mais à chaque fois, il y avait un conflit d'agenda ! Voilà qui est fait ! Un bon concert pour terminer la soirée en tout cas, en tant que tribute band, ils se débrouillent pas mal, en particulier le chanteur, dont la voix et la présence scénique sont assez fidèles à Bruce Dickinson.

> 1° jour - vendredi
> 2° jour - samedi