FORTAROCK XL

Nijmegen - 01/06/2013

Après le PPM et le Durbuy Rock, c'est parti pour le premier "grand" fest de l'année, j'ai nommé le Fortarock XL, à Nijmegen en Hollandie, en compagnie de Monsieur Gôtchié ! Le fest ne durait qu'une seule journée, mais c'était un bel avant-goût du Hellfest (et peut-être du Graspop) fin juin. Quelques beaux noms au programme de la journée, avec Rammstein en tête d'affiche. Je ne vais pas m'en cacher mais c'est surtout pour eux que j'y allais, vu que leur show au Sportpaleis en 2012 m'avait littéralement scotché !

2h30 de route depuis Namur, aucun souci à déplorer... jusqu'à la sortie de l'autoroute pour se rendre au fest. C'est là que ça a commencer à se gâter, ça n'avançait vraiment pas, et au final, je pense qu'on a mis pas moins de 2h (oui oui, 2h !!!!) pour faire les 4 derniers kilomètres !!! Tout ça à cause de quelques feux rouges et rond-points, et aucun flic pour gérer l'afflux passif de voitures. Bon, ça a permis de prendre l'apéro dans la voiture, mais quand même... C'est d'autant plus rageant qu'à proximité immédiate du fest, ça roulait plutôt bien, c'est vraiment 2-3 carrefours qui foutaient vraiment la m****. Bref...

Au final, on arrive dans l'enceinte du fest vers 14h30 seulement. J'ai bien failli me faire refouler à l'entrée à cause de mon appareil photo. Bon ok c'était un réflex, mais je n'avais qu'un tout petit objectif sans zoom... Heureusement qu'un hollandais dans la file à côté a expliqué un truc au gars de la sécu, qui m'a finalement laissé passer. J'ai rien compris de ce que le type a dit mais merci à lui en tout cas !

Ce n'est que le début de l'après-midi, mais le site est déjà bien blindé. Mis à part ça, l'endroit est sympa, c'est dans un grand parc bordé d'arbres, il y a des bars en suffisance, pas de file aux distributeurs automatiques de jetons, 2€50 la Grolsch, ou 3€75 pour une 40cl, des crasses de festival à un prix évidemment exhorbitants par rapport à ce qu'on a (arf, avec leur sâle mayonnaise sucrée en plus...), et des vraies toilettes 4 étoiles comme au Graspop !

On entame la journée avec Textures, qui remplaçait en dernière minute un autre groupe sur la mainstage. J'avais déjà vu ce groupe il y a un petit temps, je qualifierais leur style de "progressive-death-metalcore". Je suis pas fan de la voix, mélodiquement rien de vraiment révolutionnaire, l'intérêt est plutôt à chercher dans le côté rythmique et technique, même s'il y a beaucoup de groupes qui évoluent dans le même style.

On fait l'impasse sur Heaven Shall Burn qui jouait sous la marquee, beaucoup trop de monde, ça débordait jusqu'à l'extérieur du chapiteau, on a préféré boire des Grolsch !

Retour devant la mainstage pour le concert d'AC/DC... euh non ... Airbourne. bah, c'est un peu la même chose quand même ! Très basique, mais très énergique, surtout le chanteur, qui est vraiment un grand malade. Il n'a évidemment pas pu s'empêcher de grimper au sommet de la scène pour aller taper un petit solo à 20m de haut ! Bon, c'est le truc qu'il doit faire à tous les festivals, mais c'est toujours spectaculaire !

Dans le même registre, ouvrir des canettes en les explosant sur sa tête avant de les lancer dans le public, c'était pas mal aussi. Bon, j'ose supposer qu'il y a un truc, qu'elles sont déjà ouvertes avant, et qu'il n'a qu'à faire glisser son pouce pour faire croire que la canette se casse, parce que bon, c'est un peu comme s'il se fracassait des gros cailloux sur le crâne...

Direction la plus petite scène du fest, en extérieur, pour aller voir Finntroll. Gros hic, la scène se trouvait dans un petit renfoncement, coincée entre les arbres, sur un bout de terrain en pente ascendante, ce qui était très mal foutu. Résultat, vu que c'était archi-blindé de monde, on ne voyait absoluement rien. Et bizarrement, on n'entendait rien non plus. Pourtant on n'était pas si loin que ça, mais je pense que le vent poussait vraiment le son dans la mauvaise direction. On s'est éloignés de quelques dizaines de mètres, on ne voyait rien vu qu'on avait des arbres devant nous, mais paradoxalement on entendait mieux ! Le concert avait l'air sympa, dommage pour les conditions, mais bon en même temps je ne râle pas trop, c'est pas comme si je ne les avais jamais vu.

De retour vers la mainstage pour Motorhead, avec un Lemmy qui avait l'air complètement ravagé. Je ne sais pas si c'est l'âge ou l'alcool (ou les deux), mais on voyait très clairement que ses doigts tremblaient, et ses interventions parlées entre les morceaux étaient assez pathétiques, on ne comprenait pas grand chose de ce qu'il disait.

Quelques image de la foule. S'il y avait bien un point noir à signaler à propos de ce fest c'est sans conteste qu'il y avait trop de monde. L'entièreté du site était vraiment fort rempli, et ce même durant l'après-midi. Apparemment les autres années, c'était beaucoup plus petit, et il y avait beaucoup moins de monde. L'édition de cette année était exceptionnelle à cause de la venue de Rammstein (d'où le nom Fortarock "XL"). Je pense qu'il devait bien y avoir au moins 40.000 personnes sur le site, beaucoup trop par rapport à la taille du parc je trouve (en comparaison avec le Graspop par exemple).


Cliquer pour agrandir


Cliquer pour agrandir

Un petit tour par le métal market et le concert de Kreator sur la petite scène, avant Volbeat, aperçu de loin, mais on n'y a pas prêté fort attention.

On est allés en peu en avance sous la Marquee, histoire de pouvoir quand même s'avancer un peu dans le chapiteau pour le concert d'Opeth. Un des meilleurs concerts de la journée pour moi, rien à redire, j'adore toujours autant !

Et la journée se termine avec le tant attendu concert de Rammstein ! Quelques comètes annoncent le début du concert, avant que le chanteur ne descende depuis le sommet de la scène, sur une des plates-formes du décor, accompagné de quelques effets pyro ! Une belle entrée en matière !

Le concert au Sportpaleis en 2012 m'avait plus impressionné, car j'étais beaucoup plus près, et il y avait quelques "effets" visuels en plus, qu'il n'ont pas fait ici (concert un peu plus court, et contraintes liés au fait qu'on soit en festival, pas dans une salle). Vu qu'on était en extérieur, je m'attendais à avoir plus de pyro à l'arrière de la scène, mais mis à part les quelques comètes du début, il n'y avait rien de spécial.

Mais bon, je ne vais pas faire mon râleur, car le show était quand même énorme de toutes façons !!! Je pense qu'ils ressortent les mêmes effets à tous les concerts depuis des années, mais ça le fait !! Entre les lance-flammes, les fumigènes, les cascades de feu, et le canon à mousse tout à la fin, il ne se passe quasiment pas un morceau sans qu'il y ait un nouvel effet visuel.

Tout comme au Sportpaleis, vers la moitié du concert, le backdrop est tombé, laissant apparaître un autre décor, assez profond, avec des véritables murs de lumières. Pas d'hélice géante cette fois-ci, mais une énorme structure métallique remplie de spots, qui se "dépliait" un peu dans tous les sens pour finalement représenter une croix géante. En ajoutant à cela les autres grosses structures mobiles présentes durant tout le concert et qui elles aussi bougent dans tous les sens, ça donne vraiment un décor très "industriel", qui évolue tout au long du show.

Bon, je parle beaucoup de l'aspect visuel, car c'est vraiment ça qui m'impressionne le plus, mais au niveau musical, c'est également très bon. Métal-électro avec paroles en allemand, c'est très direct, très carré, mais ça passe tout seul !

Je n'ai définitivement aucune remarque négative à faire sur ce show, c'est tout simplement énorme, vivement la prochaine fois !!

Minuit, retour à la voiture. Vu le temps qu'on avait mis pour arriver le matin, j'étais persuadé qu'on allait encore mettre 2h juste pour rejoindre l'autoroute, vu que tout le monde partait du même endroit en même temps. Ben au final pas du tout, on a rejoint l'autoroute en 3 minutes... euh... j'ai pas compris là... enfin tant mieux !