METAL CAMP

Tolmin, Slovénie - Du 06 au 10/08/2012

> Photos "people"
> Photos "tourisme"
> Photos des concerts

Dernier gros festival pour cette année, et non des moindres : le Metal Camp à Tolmin, en Slovénie ! Une grande première pour Steve, Steph, Renaud, Fabien et moi-même. Ce n’est clairement pas le plus grand festival que j’ai fait, mais il est très particulier, ça n’a rien à voir avec les autres fests que je connais. Les concerts se déroulent pendant 5 jours (mais le camping est ouvert un jour avant et un jour après), officiellement il n’y a que 12.000 personnes par jour, on pose sa tente directement à côté de sa voiture dans le camping, et au niveau infrastructures, c’est vraiment pas comme ici, on voit que c’est un peu fait à l’arrache avec les moyens du bord. Par exemple, au checkpoint pour rentrer sur le site du festival en lui-même, pas de méga-grande structure métallique décorée à grands coups de sponsors, juste 3-4 barrières nadar avec 2 -3 types en gilet fluo pour contrôler les bracelets.

En parlant du checkpoint, je signalerai quand même un truc un peu scandaleux. Le ticket "semaine" coûtait à la base 129€, et seul le site officiel permettait de l'acheter. Une fois passé à la caisse, avec les frais d'envoi, les frais d'administration, la TVA et les "frais de réservation par carte de crédit" (unique moyen de paiement), le prix était passé à ... 153€. Bon soit... au moins, le ticket était très beau pour une fois. Ajoutez à ça 20€ de parking par véhicule, peu importe que ce soit une Smart ou un minibus. Bon c'est pas obligatoire, on peut très bien laisser sa voiture en-dehors du fest et tout porter à pieds... D'ailleurs, sans véhicule, on rentre vraiment comme dans un moulin dans ce camping, il n'y avait aucun contrôle (si j'avais su, je me serais épargné de transvaser mes précieux liquides dans des bouteilles plastiques).

Mais une fois arrivés au checkpoint pour échanger le ticket contre le bracelet, voilà qu'ils réclament en plus 10€ de caution juste pour un sac poubelle qu'il faut ramener à la fin de la semaine, ce qui était franchement abusé (d'autant plus que pour une fois, j'avais pas envie de transformer un si bel endroit en décharge publique, j'avais donc pris mes propes sacs). A priori c'était obligatoire, ils donnaient un reçu pour qu'on puisse prouver qu'on avait bien reçu le sac et payé la caution. Profitant du fait que Steve devait RAcheter un ticket (car il avait perdu le coupon...), je suis passé derrière lui. La femme me demande si j'avais déjà eu mon sac poubelle, je lui dis oui (mensooonge !!). Elle ne m'a même pas demandé mon reçu pour le prouver ! Merci l'organisation, j'ai donc économisé 10€ :-) Heureusement que les autres avaient été cherché leur bracelet la veille et m'avaient mis au courant !

Bref, cette parenthèse faite, le camping est relativement grand, mais le site du festival en lui-même est tout petit. Il n’y a que 2 scènes : la mainstage, et une autre scène plus petite, en plein milieu des bois, sur laquelle se produisent principalement des groupes locaux. Les concerts ne commencent en général que vers 16h, jusque 1h du matin environ. Un peu dommage que les concerts sur les 2 scènes se chevauchent la plupart du temps, alors qu'il n'y a finalement pas tant de groupes que ça pour 5 jours de fest. Ils pourraient au moins alterner les 2 scènes, quitte à terminer les concerts un peu plus tard (je ne vois rien qui les en empêche en tout cas).

A part pour les têtes d’affiche, il n’y a pas énormément de monde aux concerts. Le concept « Headbangers Holidays » est bien appliqué : c’est plus une semaine de vacances où les gens vont voir quelques concerts de temps en temps ! Au final, on n’a effectivement pas été voir beaucoup de concerts. Perso j’en ai vu 14, soit beaucoup plus que mes camarades, mais proportionnellement sur 5 jours de fest c’est pas tant que ça.

Bref, nous voilà le premier soir devant la mainstage, il y a un petit talus assez pentu sur la gauche, qui permet de bien voir les concerts peinards en restant assis et en buvant des bonnes Lasko (la pils nationale, juste délicieuse !)


Cliquer pour agrandir

Une sauterelle sur mon bras ! Il y en avait pleins tout le temps, et c'était pas la plus grosse !

Premier concert de la semaine : Testament, une première pour moi. Du gros thrash qui tâche ! C’est pas mon style de prédilection, mais en live c’est encore sympa.

2° concert de la soirée : Machine Head. Autant leur concert au dernier Graspop ne m’avait fait ni chaud ni froid (j’étais pas dans l’ambiance à ce moment-là), autant ici, c’était vraiment un tout bon concert, comme au Hellfest en 2009. J’aime toujours autant le batteur, il a un jeu où il utilise énormément ses toms, et en plus ses fûts sonnent super bien (je pense qu’ils sont un peu triggés mais bon, ça le fait !).

La vue depuis notre emplacement de camping ! Y a pas à dire, mais entre ça et le zoning industriel de Dessel, mon choix est vite fait !


Cliquer pour agrandir

Il n'y a pas énormément de monde à cet endroit-là, mais on était vraiment tout au bout du camping, à un peu plus d'1km de la mainstage. A la base, on savait qu'il y avait une zone "camping only" et une zone "camping + parking". On avait prévu de se mettre dans la première, au cas où on voudrait sortir les voitures durant la semaine. Etant arrivé bien avant les autres le dimanche, j'ai du demander à 3 types de la sécu où se trouvaient les 2 zones avant d'en trouver un qui puisse me répondre... Pas super bien organisé mais bon.

En fait la zone "camping only" disposait d'un parking juste à côté, mais qui était déjà blindé. On n'a donc pas eu d'autre choix que de se rabattre sur la zone "camping + parking". Vu qu'on était tout au bout et qu'il n'y avait pas beaucoup de monde à cet endroit, on pouvait sortir les voitures très facilement, ce qui n'était sans doute pas le cas partout dans le camping. Au bord d'une grande allée en général c'est possible, mais à certains endroits, il y avait clairement des voitures qui devaient être bloquées spour la semaine.

On pouvait s'installer où on voulait, on a donc choisi de se mettre tout au bout du camping, juste parce que c'était un des derniers endroits où il y avait de l'ombre ! Vu la chaleur, c'est un luxe très prisé !! Je pense que si on était restés en plein soleil toute la semaine, on serait probablement morts ! Là on avait du soleil uniquement le matin jusque +/- 11h, ce qui était acceptable (mis à part qu'on était presque forcés de se lever à 7h, dès que le premier rayon de soleil tapait sur la tente).

Et comme Steve l'avait très bien remarqué, on était juste à côté de l'entrée du cimetierre, et dans un cimetierre, il y a toujours un robinet ! J'y aurais pas pensé, mais je dois dire que c'était sans doute la meilleure idée du siècle ! Il nous a bien servi ce robinet !

Du lundi, on passe directement au mercredi… Ben oui, il se trouve que mardi j’étais mort déclassé. Il paraît que j’ai quand même vu Finntroll, mais je n’en ai absolument aucun souvenir… Bah, en 5 jours de fest, ça aurait été étonnant que ça n’arrive pas au moins une fois !

Bref, après avoir été faire un peu de tourisme à Ljubljana acheté des fantastiques CD de musique slovène, et dégusté quelques délicieuses bières-limonades locales au camping, retour sur le site du fest. J’arrive devant la scène en milieu de soirée, juste à temps pour le concert d’Eluveitie. J’en avais gardé un très bon souvenir au Graspop en juin, et je reste sur la même impression ici : sur album j’aime pas trop, mais en live je trouve ça vraiment bien. Beaucoup d'ambiance dans le public durant ce concert, notamment pendant les reprises de "Le loup le renard et la belette", ou encore "La tribu de Dana" !

Changement de matos sur la mainstage, et voilà que je découvre la batterie de Korn ! Waouw, c'est quoi ce truc ??!! Ce rack est presque digne des kits de Terry Bozzio !! Je ne sais pas qui est le batteur, mais il a un bien beau joujou en tout cas ! En y regardant de plus près, son kit n'est pas si gros que ça en fait, mais il est très esthétique et original !

Que penser du concert de Korn sinon ? A vrai dire j'en sais trop rien. Je les avais vu en 2007 mais je n'en avais plus énormément de souvenirs, j'y allais donc plus par curiosité qu'autre chose. Leur mélange de néo-métal et d'électro est quand même TRES spécial. En fait j'arrive pas à dire si j'aimais bien ou pas. Autant ils ont quelques refrains un peu mélodiques, autant la plupart du temps, ils partent dans des délires très expérimentaux, difficilement accessibles quand on ne connaît pas. Exemple flagrant avec un solo de basse assez WTF, et ce dès le 2° ou 3° morceau si mes souvenirs sont bons.

Visuellement, le batteur a un chouette jeu, mais c'est parfois difficile de bien comprendre ce qu'il fait car il est souvent doublé par des rythmes électro. Au niveau ambiance dans le public, c'était très moyen. Cela dit ça ne m'étonne pas trop car la musique est tellement difficile d'accès qu'on n'a pas spécialement envie de bouger. On pourrait se dire que sur du néo-métal les gens peuvent encore sauter ou faire des pogos, mais même ça j'en ai pas vu ou quasiment pas. Et le chanteur ne fait rien pour essayer de mettre de l'ambiance, jamais un seul mot au public entre les morceaux. Allez, juste un bête "Thank you", c'est quand même pas le diable quoi ! Niveau ambiance, ça contrastait avec Eluveitie juste avant en tout cas !

Le light-show était sympa par contre. Il y avait plusieurs colonnes et écrans LED, avec des motifs un peu psychédéliques. A part ça, au niveau musical, j'ai vraiment du mal à me faire un avis.

Jeudi après-midi, quelques photos de ce à quoi ressemble une partie du camping. La plus grande partie se trouve sur des étendues d'herbe, assez dégagées, bordées par quelques arbres. Mais plus on se rapproche de la mainstage, plus ça devient boisé. Malgré qu'il n'y ait pas de voitures ici non plus, je pense que les premiers festivaliers qui arrivent doivent se précipiter sur cette zone, car le gros avantage, c'est que c'est à l'ombre toute la journée, et tout près de la plage et des scènes.

Les gens foutent leur tente vraiment n'importe où et un peu n'importe comment. Par endroits, ça ressemble à un grand camping sauvage de clodos ! C'est bien le genre de truc qui serait certainement interdit chez nous, par mesure de "sécurité" bien entendu. Ben oui, vous imaginez si une branche tombe sur une tente !!? Il faudrait trouver des "responsables" ...

C'est aussi ça qui fait le charme de ce fest en fait. C'est fait un peu avec les moyens du bord, et c'est très "free" niveau contraintes, mesures de sécurité, etc... Si vous avez envie de vous amener avec un chateau gonflable, no problem ! On a même vu des gars qui avaient monté un échafaudage de chantier, ils avaient des tentes et des hamacs en-dessous, et au-dessus, ils avaient leur petite terrasse panoramique couverte par une grande bâche, avec une grande rampe d'accès. C'est pas le genre de truc qu'on verra dans un camping chez nous ! Près de nos tentes on avait aussi un groupe d'allemands avec leur minibus, leur groupe électrogène, leur bar avec bière au fût, et leur sono pour faire discothèque toute la nuit (et ils ne passaient pas que du métal malheureusement...).

Et pour ceux qui se poseraient la question, niveau chiottes, c'était très acceptable. Que des Cathy de festivals, mais elles devaient être vidées et nettoyées au moins une fois par jour si pas plus, et en général il y avait persque toujours du papier. Sur toute la semaine, il n'y en a qu'une où j'ai du renoncer à rentrer dedans, sinon ça allait (et je ne me suis pas retenu lol !). Bon, j'y allais pas à 3h de l'après-midi non plus quand le soleil tapait bien dessus... Un truc bizarre, c'est qu'il y avait pleins de toilettes, mais réparties par petits blocs de 5 ou 10 un peu partout dans le camping. Un peu étrange d'un point de vue logistique pour l'orga, mais très pratique car on ne devait jamais aller très loin.

Pour les douches, il y avait un endroit près de l'entrée du fest avec des douches communes en extérieur (avec paraît-il de l'eau bien glacée puisqu'elle venait de la rivière), et il y avait aussi apparemment quelques douches payantes avec de l'eau chaude. J'ai rien testé de tout ça étant donné qu'on avait notre petit robinet privé dans le cimetierre à 50m de nos tentes !

Juste pour donner une idée, voilà le plan "officiel" du fest :


Cliquer pour agrandir

En réalité, la zone camping était beaucoup plus grande que ça. Je ne sais pas si c'était prévu ou pas, ou bien s'il y avait plus de monde que ce qu'ils avaient prévus, mais toute la partie en mauve sur le plan ci-dessous était occupée aussi. Bon cela dit, on est très loin de se marcher dessus, les tentes sont bien espacées, c'est pas comme au Pukkelpop, mais quand même.

Des fois, j'avais l'impression qu'il y avait plus que 12.000 personnes (qui était la limite théorique), mais que beaucoup de monde ne venait que pour le camping (puisque même sans ticket, on rentrait comme on voulait pour autant qu'on n'ait pas de véhicule).


Cliquer pour agrandir

Et voilà à quoi ressemble le metal market !! Pas de grand chapiteau comme au Hellfest ou au Graspop, que des petites échoppes sous des tonnelles, en plein milieu des bois également ! Quasiment pas de stands de CD (au moins je ne me serai pas ruiné), mais principalement des fringues et accessoires.

La 2° scène, au bout du metal market, en plein milieu des arbres. Et en allant 100m plus loin, on arrivait à quelques dizaines de mètres derrière la mainstage ! Le genre d'endroit qu'on a en général jamais l'occasion d'approcher dans les autres fests !

Autour de la 2° scène, il y avait plusieurs stands de bouffe, dont un vendant des gros burgers ultra-gras. Même le pain - qui ressemblait plus à une galette en fait - était passé dans la graisse. Je crois que j'ai jamais mangé un truc aussi gras lol ! Cela dit, on n'a quasiment jamais mangé sur le site du fest en lui-même. Soit on restait au camping, soit on allait au resto quand on allait faire un peu de tourisme, ou on mangeait dans les cafés où chez les riverains, qui transformaient leur garage en café/resto le temps du fest. Peu importe l'endroit, la bouffe n'était jamais très chère, rapport qualité/quantité/prix bien meilleur que chez nous !

Jeudi après-midi, sur la plage au bord de la rivière, un mini-concert exclusif de Trollfest, en acoustique ! Beaucoup de chansons issues de leur tout premier album, qui sonne beaucoup moins métal que les suivants, et qui contient effectivement beaucoup plus de passages acoustiques, un peu comme si une bande de trolls s'étaient enregistrés alors qu'ils faisaient une guinze chez eux lol !

Concert assez surréaliste étant donné le cadre et le contexte, et très intimiste, car il ne devait pas y avoir beaucoup plus que 300 personnes ! Et entre parenthèse, c'est le seul moment de la semaine où on a eu quelques gouttes de pluie slovène (pendant 10 minutes, weeeee !! même pas de quoi nous rafraîchir un peu en fait !)

Retour de la plage vers la mainstage, où il n'y avait pas beaucoup plus de monde en fait. On arrive pendant le concert de Grand Magus, dont je ne me souviens pas trop. A vrai dire, la bouteille de Get 27 du petit-dej m'avait quand même bien dégommé, et j'entretenais mon état à la bière depuis, d'autant plus qu'il y avait Korpiklaani juste après !

Justement, parlons-en de Korpiklaani ! Un des rares concerts où on s'est un peu rapprochés de la scène. Ben oui c'était beaucoup mieux si on voulait être dans l'ambiance. Et de l'ambiance il y en avait, c'est le moins qu'on puisse dire ! Pas mal de gens sont arrivés devant la scène en dernière minute. Je pense que j'ai du sauter et danser pendant tout le concert lol ! Sorry il n'y a que 2 photos, difficile d'en prendre plus tellement ça bougeait dans le public (mais de toutes façons j'avais pas envie !).

Juste déçus qu'ils n'aient pas joué Beer Beer ! Un peu comme si Metallica faisait un concert sans Master of Puppets ou Enter Sandman quoi ! Bon cela dit, on a quand même eu droit à un "Happy Little Boozers" qui a bien déchaîné les foules aussi, mais bon... Beer Beer quoi !!!

Petite pause bière pour se reposer un peu après ce concert de fou ! A ce propos, leur système de jetons n'était pas super pratique. Il y avait des tickets de 3€, 1€ et 0,5€. Ca peut paraître chiant mais je trouve ça très bien, ça évite que les stands de bouffe arrondissent tous leurs prix vers le haut.

Par contre pour les bières, la première coûtait 3€ avec la caution (pour 40cl), on recevait un jeton en retour, et si on voulait récupérer la caution, il fallait aller remettre le gobelet avec le jeton à un stand dédié à ça. Pas super pratique. En plus c'était des bêtes gobelets en plastique mou. Ils auraient pu faire des vrais gobelets en dur, avec le logo du fest, qu'on paye une fois et qu'on garde en souvenir comme au Hellfest, c'est plus sympa je trouve ! Bref.


Cliquer pour agrandir

Après quelques minutes de pause, on enchaîne avec Edguy, qu'on a regardé d'un peu plus loin quand même. Ca me plaît toujours autant en live, c'est super efficace, assez entraînant, et je ne peux jamais m'empêcher de chanter/gueuler très aigu pendant quasi tous les morceaux lol ! J'adore !

Très beau backdrop aussi !


Cliquer pour agrandir

On enchaîne avec Septic Flesh sur la scène 2. Très bon concert, même si c'est un peu flou dans ma tête, car mine de rien j'étais quand même bien dégommé à ce moment-là ! Steve a adoré aussi ! Et je me suis fait la réflexion que leur black symphonique est quand même assez difficile d'accès. C'est relativement technique, et il n'y a pas vraiment de mélodie ou de gros riff accrocheur.

3 photos du concert d'Amon Amarth. Normalement ils devaient jouer en même temps que Septic Flesh, c'était le gros conflit d'horaire de la semaine pour moi. Au final, je pense que Septic Flesh a joué un peu plus tôt que prévu, ce qui nous a permis d'aller voir la moitié du concert d'Amon Amarth. Toujours aussi bien qu'au Graspop, ça dégomme toujours autant !

Retour devant la 2° scène pour le concert de Hell, que j'avais découvert au mois d'avril au PPM, et que j'avais vraiment envie de revoir. Même si je les avais vu en étant mort plein la première fois, j'avais trouvé ça génial. Bon, j'étais UN PEU moins plein cette fois-ci mais peu importe.

Enorme coup de pompe avant le concert, je dormais littéralement debout devant la scène ! Même l'intro et les cris du public n'y changeaient rien. Ce n'est qu'au début du premier morceau que je me suis réveillé subitement, lorsqu'une explosion de flammes a jailli au devant de la scène lol ! A partir de là ça a été !

Le concert était vraiment excellent, sans doute un des meilleurs concerts du fest avec Korpiklaani en ce qui me concerne. Le premier concert au PPM m'avait fait pensé à du Edguy. En fait c'est surtout vrai au niveau présence scénique, mais musicalement, c'est fort différent en fait. Finalement ça me fait plus penser à un mix entre du Iron Maiden et du Alice Cooper.

Et d'ailleurs, je trouve très regrettable qu'un groupe comme celui-là joue sur la petite scène. Ils ont vraiment tout pour jouer sur la mainstage, et je dirais même qu'ils feraient une excellente tête d'affiche ! Avec juste un peu plus de moyens, ils pourraient facilement je pense faire un show à la Alice Cooper, du moins c'est vraiment le sentiment que j'ai eu. Dommage qu'ils ne soient pas plus connus. Apparemment c'est un assez vieux groupe qui a arrêté pendant de nombreuses années et qui a recommencé il n'y a pas longtemps. Je ne peux leur souhaiter qu'une progression aussi fulgurante que Sabaton !

Tout comme au PPM, mention spéciale au chanteur, qui assure quasi tout le show à lui tout seul, avec sa couronne d'épines sur la tête ! Toujours pas de pied de micro ni même de micro à tenir, il a ses 2 mains libres du début à la fin et je trouve sa gestuelle excellente ! Je ne connais aucun autre chanteur qui fait la même chose.

Ah ah ! Le moment où il se flagellait en criant "Aaaaaaaaaarghhhh" ! Trop fort ! On était morts de rire !

Vendredi, dernier jour. Après avoir passé la journée aux gorges de Tolmin et au bord de la Soca River, on se dirige une dernière fois vers le fest.

On arrive pour le concert de Sodom. Avec un nom pareil et un backdrop comme celui-là, ça devait surement encore être un de ces groupes très poétique et très raffiné !! Bah, en fait c'est juste du gros thrash. Pas mal bien qu'un peu répétitif à la fin, j'ai cru qu'ils ne finiraient jamais, alors que leur concert ne durait qu'une heure. En plus de ça, Steph et moi avons été particulièrement déçus par le fait qu'ils n'aient pas joué "Gipsy l'araignée"...

Un joli arc-en-ciel dans ce monde de brutes !

Après Sodom, changement de registre avec Pain. J'avais vu ce groupe en 2008, en première partie de Nightwish, mais je n'en avais pas gardé un énorme souvenir. J'ai donc re-découvert ce groupe et à ma grande surprise, j'ai trouvé ça plutôt pas mal ! Ils jouent un style très industriel, avec beaucoup d'électro. C'est très carré évidemment, mais pas mal du tout, même si c'est relativement basique et que ça manque parfois un peu d'inspiration. Bonne surprise tout de même !

Tête d'affiche de ce dernier soir : Sabaton (le-groupe-dont-tout-le-monde-se-demande-comment-ils-ont-fait-pour-avoir-autant-de-succès-aussi-vite). Je connais pas mal de gens qui n'aiment pas trop ce groupe. Ben désolé mais moi je trouve ça assez sympa, surtout en live ! C'est du power mélodique qui n'a rien de vraiment révolutionnaire, mais c'est efficace.

Visiblement ils avaient eu quelques emmerdes durant la journée. Leur tourbus était tombé en panne à 1h de route du fest, et par conséquent ils n'ont pas pu installer leur show pyro (dommage). Cela dit ça avait l'air d'arranger le chanteur car comme ils viennent de Suède, apparemment ils avaient aussi beaucoup de mal avec la chaleur lol ! Il n'était pas mécontent de ne pas avoir des flammes devant la scène !

Bon y a juste un truc qui m'a énervé, c'est lorsque le chanteur essayait de faire le jeune rebelle alcoolique, genre "Y a moyen d'avoir une bière ?? Il me faut une bière maintenant ! Si j'ai pas ma bière j'arrête de chanter"... J'ai trouvé ça moyen, très pathétique en fait. On n'est pas à un concert de la Compagnie Picole !! Et il en a remis une couche vers la fin : "Bon, allez quoi, je l'aphone ?? Si je l'aphone je ne pourrai plus chanter"... Pffff... Hoouuuu attention, j'ai bu 2 bières, je suis complètement bourré, et je fais le petit rigolo-alcoolique de service qui va encore s'en boire une 3° au risque de s'écrouler sur scène !! C'est vraiment l'impression que ça me donnait quand je l'entendais et ça m'énervait. Mais force est de constater que ses petites interventions semblaient plaire au public.

Tout dernier concert de ce Metal Camp 2012 : Trollfest, en version "normale" cette fois ! Le chanteur a troqué son costume de bouteille de bière contre un magnifique costume d'abeille, ridicule à souhait ! Tous les autres musiciens avaient également de jolies antennes sur leur tête !

Pas de morceaux "connus", étant donné qu'ils ont joué en exclusivité l'intégralité de leur dernier album, pas encore sorti officiellement. Il y avait juste la dernière chanson que les gens ont pu reconnaître, car c'était la bande originale du teaser vidéo du Metal Camp sortie quelques mois plus tôt sur le net, et composée spécialement pour l'occasion !

Sinon très chouette concert pour terminer. Trollfest, on aime ou on n'aime pas, c'est vrai que le chanteur a une voix assez particulière voire énervante, mais musicalement je trouve ça toujours très sympa. Un peu dommage (et étonnant) qu'il restait si peu de monde devant la mainstage, j'aurais cru que les gens allaient rester en masse pour terminer le fest dans la bonne humeur, mais beaucoup de monde s'était déjà barré après Sabaton.

Et voilà, fini le Metal Camp !! Un super fest en tout cas, à refaire !! Autant les fest de 3 jours, je trouve ça toujours un peu trop court, autant ici, 5 jours c'est juste parfait, on a bien le temps d'en profiter. Reste à savoir comment ça va évoluer, car le fest va changer de nom à partir de 2013, ça s'appellera Metal Days, et apparemment, ce ne sera plus la même organisation (même s'ils disent qu'il n'y aura pas de changement). Et en plus les dates changent, ce sera fin juillet, ce qui ne m'arrange pas trop. Enfin, on verra.

> Photos "people"
> Photos "tourisme"
> Photos des concerts

Retour en haut de la page