ORPHANED LAND
+ ARKAN + MYRATH

Biebob, Vosselaer - 20/11/2011

Le moins qu'on puisse dire, c'est que les dernières semaines auront été assez diversifiées en concerts : après le métal industriel (Samael), le pagan-folk (Heidenfest), le power métal (Symphony X), le prog (Arena) et le black métal symphonique (Dimmu Borgir), on change encore de registre, avec du métal "oriental", dans le cadre d'une tournée unique en son genre.

4 groupes à l'affiche, le premier était Artweg, qu'on n'a pas vu car on est arrivés un peu à la bourre. Pas trop de regrets car ce que j'en avais entendu avant de venir ne m'avait pas flashé.

On arrive donc pour le concert du groupe tunisien Myrath, dans un Biebob assez peu rempli, je pense que je n'avais jamais vu si peu de monde dans cette salle, à tout casser 100 personnes. Je ne connaissais pas le groupe, j'avais juste découvert leur musique sur la route en venant. Cédric m'avait dit que c'était bien, et il avait raison ! Du métal-prog qui sort un peu du lot, ce qui devient assez rare de nos jours je trouve, assez technique et avec évidemment des influences orientales qui donnent un certaine originalité. Je m'étais d'ailleurs fait la réflexion dans la voiture que ça avait même l'air beaucoup mieux que Orphaned Land.

Une très bonne découverte, j'aurais bien acheté leurs albums s'ils n'avaient pas coûté 17€ , ce que j'estime un peu trop cher dans le cadre d'une tournée. Tant pis, je les achèterai sur le net. La seule déception fut la durée de leur set : une petite demi-heure seulement. Et alors le truc pas sympa du tout : le chanteur annonce la dernière chanson... mais finalement non, on leur coupe le son et ils sont contraints de quitter la scène, un peu dépités. C'est le genre de truc que j'aime vraiment pas. Dans le cadre d'un gros festival, d'accord car il y a beaucoup de groupes, et le timing est important, mais dans un "petit" concert comme celui-ci je trouve ça vraiment pas cool.

J'espère en tout cas qu'ils repasseront bientôt, si possible en headliner.

Le groupe suivant était Arkan, un groupe parisien mélangeant death métal et influences orientales. Du chant death d'un côté, et du chant féminin de l'autre. C'était pas mal mais à choisir, je préférais nettement Myrath. Si on met de côté les influences orientales, le côté "death métal" était finalement un peu cliché. Et globalement, les compos me paraissaient un peu banales, surtout après la prestation beaucoup plus prog et plus technique de Myrath. Ce n'était pas mauvais pour autant, loin de là, mais je trouve que ça aurait été mieux s'ils avaient interverti l'ordre des 2 groupes.

Le Biebob est encore loin d'être sold out, mais la salle s'est quand même un peu remplie par rapport au début. Orphaned Land débarque sur scène, emmené par leur chanteur charismatique JESUS !!! Arf, ben non en fait il a avoué que ce n'était pas lui. Mais il bluffe peut-être...

Je les avait découvert quelques mois plus tôt au Hellfest, et je m'étais dit qu'il faudrait que je ré-écoute leurs albums chez moi et que j'aille les voir dans un concert plus "intimiste". Voilà donc qui est fait ! Comme dit précédemment, après avoir découvert les albums de Myrath sur le trajet, j'avais l'impression que ça avait l'air bien mieux que la bande à Jésus. Je reste sur cette position en ce qui concerne les albums. Par contre, j'ai été assez surpris par la prestation en live. Je ne dirais pas qu'un groupe était spécialement meilleur que l'autre. Ils étaient tous les 2 très bien et avaient chacun leur petite touche personnelle.

Cela dit, la prestation d'Orphaned Land m'a semblé bien mieux que sur album : ça avait beaucoup plus de pêche en général (le batteur notamment), et c'était beaucoup plus accrocheur. Il y avait d'ailleurs une bonne ambiance dans le public je trouve (je ne m'attendais pas à ça étant donné le style de musique en fait).

Le seul truc qui n'allait pas et qu'ils devraient améliorer, c'est leur présence scénique entre les morceaux. C'était toujours un peu trop long car il fallait attendre que le batteur déclenche le départ des samples, et il y avait toujours plusieurs secondes de blanc avant que le chanteur ne communique un peu avec le public. Un peu dommage à ce niveau-là.

A part ça, super concert, et une bonne surprise par rapport aux albums studio. Et dommage que ce n'était pas le vrai Jésus, ça aurait été l'occasion de chanter "Jésus reviens" avant le rappel !

Retour en haut de la page