HEIDENFEST

Hof Ter Lo, Anvers - 16/10/2011

En tant que fan de folk-métal, troll-métal, pirate-métal et autre accordéon-métal, je ne pouvais pas louper le Heidenfest, avec à l'affiche : Skalmöld, Trollfest, Arkona, Alestorm, Turisas, et Finntroll !! Arf, il ne manquait que le meilleur, à savoir Korpiklaani, et ça aurait vraiment parfait, mais bon, on ne peut pas tout avoir !

Le fest commence donc avec Skalmöld, un groupe de viking-metal islandais. Inconnu au bataillon en ce qui me concerne, mais c'était plutôt sympa, il y avait notamment plusieurs passages où tous les musiciens faisaient des choeurs, et c'était original et assez bien fait.

Deuxième groupe à investir la scène : Trollfest !!! Ils n'étaient peut-être pas haut sur l'affiche, mais c'était incontestablement LE groupe que je voulais absolument voir. J'ai découvert ça il y a quelques années, et j'ai toujours eu un peu l'impression que j'étais le seul à connaître ce groupe ! Avec un nom pareil évidemment, il ne faut pas s'attendre à ce que ce soit très fin.

Leur premier album donnait vraiment l'impression que c'était un groupe de potes alcooliques qui s'étaient dit un jour pour se marrer : "tiens, si on faisait un album de trolls ?" . C'était parfois un peu n'importe quoi, mais très rigolo au final. Les 2 albums suivants étaient déjà un peu plus évolués, mais restait quand même un peu dans le même état d'esprit. Leur dernier en date (que j'ai acheté après le concert et découvert en rentrant) est plus travaillé, mais on retrouve un peu moins l'esprit "troll" que dans les précédents, sans que ce soit mauvais pour autant.

Sur scène, c'était en tout cas une assez bonne surprise, notamment grâce à la présence d'un saxophoniste (pas courant dans le métal) et d'un accordéoniste. La combinaison des 2 donne une touche vraiment sympa et originale par rapport aux autre groupes folk/pagan, et on a parfois l'impression d'entendre un groupe d'art forain, en version métal.

Visuellement, ils sont tous tout sâles, et le chanteur a vraiment une tête de troll ! Et cerise sur le gateau, au début du concert il était déguisé en bouteille de bière géante ! Il serait parfait pour faire figurant à un concert de la Compagnie Picole !

Seulement 1/2h de show, festival oblige. Mais le meilleur moment restera sans doute le dernier morceau, qui n'est autre que le célèbre morceau tiré du premier album, dont je ne connais pas le titre, mais que j'ai déjà fait écouter à tout le monde, en tant que "la chanson du chien qui aboie" !! Lol, en fait ça parle vraiment d'un chien, et voir la moitié du Hof Ter Lo qui crie "wouf wouf wouf" sur les refrains, c'était cultissime !

Ca faisait au moins 5 ans que j'attendais ça, mais ça y est, ça, c'est fait : j'ai enfin vu Trollfest !

On continue avec Arkona, que j'avais vu pour la première fois au Hellfest en juin dernier. Petite nouveauté : la présence d'un joueur de flûte et de cornemuse. Bien qu'il soit assez discret, c'est quand même un plus. Ca m'avait un peu déçu au Hellfest, de découvrir que tous les instruments traditionnels étaient samplés.

Cela dit, même si ça fait quelqu'un en plus sur scène, il faut quand même bien avouer qu'au niveau visuel, c'est quand même la chanteuse Masha 'Scream' qui fait le show à elle toute seule. Elle a une énergie débordante, et n'a vraiment rien à envier à Angela Gossow de Arch Enemy au niveau vocal. Elle fait 1m50, mais elle ferait presque peur !

Sorry pas beaucoup de photos, de 1 parce qu'elle n'arrête pas de courir partout, de 2 parce que le public bougeait bien aussi !

Après le viking-métal, le troll-métal et le russian-pagan-métal, voici le pirate-métal, avec Alestorm ! On pourrait aussi parler de accordéon-métal, vu que c'est leur son favori, qu'on retrouve sur pas mal de leurs chansons. Un son très kitsch qui en ferait baver Steve, aussi kitsch que le pantalon jaune du chanteur ! Musicalement, c'est un peu tout le temps la même chose, le chanteur a toujours une voix de merde, mais l'ensemble est tellement kitsch que c'est rigolo (enfin, pendant 40 minutes ça va, mais je crois qu'il n'en faut pas plus !).

Et la palme de la chanson la plus kitsch revient encore et toujours à Wolves Of The Sea, qui faut-il encore le rappeler est une cover d'une chanson d'un groupe de pirates lettons à l'Eurovision 2008 (un très grand moment musical, je m'en souviens encore lol). L'intro était particulièrement kitsch (désolé si je répète beaucoup de fois le mot "kitsch", mais il n'y a pas d'autre mot !), avec un son de piano très moche, de même que la partie reggae instru au milieu ! Une chanson culte par excellence !

Beaucoup d'ambiance dans le public, encore plus que pour Arkona, avec même un bateau gonflable jaune de 2m qui faisait du slam dans la fosse lol !

Avant-dernier groupe de la soirée : Turisas. Autant j'avais vraiment bien aimé la première fois que je les avais vu (en 2009), autant depuis, je trouve ça sympa mais sans plus. Changement de line-up depuis le Hellfest, avec enfin la présence d'un clavériste ! J'avais toujours dit que ça manquait, c'est beaucoup mieux que des samples sur quasi toutes les chansons. Par contre, plus de jolie accordéoniste... Bon, elle n'avait peut-être pas une place des plus importante au niveau musical (car souvent couverte par les claviers), mais bon, ça fait un attrait visuel en moins !

Un peu moins d'ambiance dans le public, il faut dire que leurs chansons ont plus un côté "viking / guerre" que festif. Le chanteur parle aussi beaucoup entre les morceaux, trop à mon goût, ça casse l'ambiance. Et en plus il a re-baptisé notre bière nationale "jupiTer". A mon avis la première fois il n'a pas fais attention et a cru que c'était vraiment ça. Il a du remarquer son lapsus après-coup, mais il a continuer de dire "jupiTer" jusqu'à la fin du concert !

Après un "joyeux anniversaire" improvisé pour un type du public (plutôt sympa !), la salle s'est transformée en discothèque géante, avec la reprise culte de Rasputin ! Dommage (et même étrange) qu'ils ne l'aient pas mis en fin de set, pour terminer en apothéose, car c'était de loin le morceau sur lequel il y avait le plus d'ambiance évidemment.

Dernier groupe de ce Heidenfest : Fintroll. C'était peut-être la tête d'affiche, mais c'était sans doute le moins bon concert du fest, la faute à un son beaucoup trop fort et très brouillon. Le clavier était quasiment inaudible, et j'avais parfois du mal à reconnaître certaines chansons que je connais pourtant très bien sur album.

Malgré de nombreux pits, pas beaucoup d'ambiance entre les morceaux. Alors que le Hof Ter Lo était bondé pour les groupes précédents (c'était sold out), Fintroll a terminé avec une salle à moitié vide (cela dit, c'était dimanche soir aussi...).

On a eu droit à un petit passage du guitariste de Alestorm sur un morceau, ainsi qu'à un duo avec Masha de Arkona à la fin du concert.